A la barre depuis le 14mars dernier, la société Qnet fait face à des charges d’escroquerie liée à un système de vente basé la persuasion dolosive. Principalement 4 personnes sont concernées, il s’agit de Thierno Malal Diallo, Fatoumata Foly Diallo, Fatoumata Binta Diallo et Algassimou Diallo.

A la barre celui que l’on surnomme  »leader Malal » a affiché sa mauvaise foi en affirmant qu’il n’avait jamais eu de contact avec une des plaignantes dont il disait sur les ondes des radios il y’a quelques jours détenir une copie du contrat.

Kabinet Kouroula l’un des avocats des responsables locaux de Qnet a estimé que : « le parquet a du mal à comprendre et je le leur concède, c’est une nouvelle matière… Au moment venu je démontrerai que l’escroquerie pour laquelle mes clients sont là n’est pas constituée »

Alpha Ibrahima Barry avocat de la partie civile a estimé que la supercherie est flagrante: « on t’oblige à faire adhérer tes propres parents, ils sont prêts à modifier l’âge d’un enfant de 14 ans et emmener sa maman à verser de l’argent, c’est une véritable escroquerie ».

En faisant espérer les gens d’être milliardaire pendant qu’ils s’enrichissent.

Ailleurs ils ont été chassés, ils se piègent eux même à la barre.

Q net Conakry a nié avoir tout représentant local à Labé encore moins être en procès. Aussi  le prétendu siège de Q net à Ndiolou à été délocalisé pour Pounthioun, ce déménagement est-il lié  aux nébuleuses affaires du » pseudo »  société Qnet va savoir.

Ousmane K Tounkara, correspondent d’Aminata.com

 

PARTAGER