Labé : la mairie dirigée par l’UFDG exprime  ses regrets pour le ”chaleureux” accueil réservé au PM

Aliou Sampiring Diallo, vice-maire de Labé
Aliou Sampiring Diallo, vice-maire de Labé

24 heures après que la ville de Labé se soit transformée en théâtre de guérilla urbaine contre le premier ministre Kassory Fofana et sa suite, la commune par la voix du premier vice maire a tenu à déplorer par voie de presse  l’accueil peu avenant réservé au chef du gouvernement.

Aliou Sampiring Diallo a signifié  qu’aucun bâtiment public et aucun citoyen de la commune n’a été blessé.

<<La visite de Mr le premier ministre a été emmaillée de violences, chose que la commune regrette vraiment parce que nous on n’était prêt vraiment l’accueillir, on avait pris toutes les dispositions légales pour qu’il soit bien accueilli à Labé malheureusement, l’accueil n’a pas été chaleureux comme d’habitude, nous regrettons celà…

Les infrastructures publiques, non! On ne nous a pas fait cas de ça, on a appris que des véhicules de la délégation ont été callaissés, au niveau de la commune urbaine, on n’a pas enregistré de blessés ou de biens publics qui ont été callaissés.

Labé, c’est une ville hospitalière comme tout le Fouta, le premier ministre était venu pour un travail, La population de Labé, n’est pas habituée à celà, certainement, il y a une frustration quelque part…>>

Il faut noter que mardi quelques heures après les échauffourées, Samba Camara, l’un des plus actifs militants du RPG arc- en- ciel dans la zone a nommément cité le vice maire Aliou Sampiring dans une vidéo comme étant celui qui a préparé ”l’agression” contre le PM et sa suite.

Ousmane K.Tounkara