Kindia : Des animateurs communautaires outillés contre la radicalisation et l’extrémisme violent

Top de nos lecteurs

Labé : l’heure de la révolte pour les jeunes du RPG

Les jeunes de la fédération locale du RPG sont remontés contre leur formation politique, ils estiment que  les retombées qui parviennent u parti sont...

Covid-19 : des nouvelles dispositions importantes annoncées par l’ANSS

Dans le cadre d’améliorer les tests de dépistage de la pandémie Covid-19, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) a annoncé quatre nouvelles dispositions importantes....

Les femmes guinéennes bloquées à Dakar menacent d’entamer une grève de la faim !  

À Dakar, plusieurs centaines de femmes guinéennes restent bloquées depuis plus de 45 jours à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement...

Kindia: un mécanicien meurt de noyade à Damakania

La mort par noyade est fréquente en Guinée surtout en cette période de pluie. Le dernier cas en date s'est produit ce mercredi 27...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Du 22 au 23 décembre, s’est ténu à Kindia, un atelier de formation des formateurs communautaires organisé par le réseau Convergence des jeunes et leaders pour la paix et la démocratie (COJELPAID). Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent dans les zones à risque en Guinée.

D’une action à une autre, le réseau COJELPAID renforce sa prévention contre la radicalisation et de l’extrémisme violent dans les zones à risque en Guinée. D’où la ténue de cet atelier de formation qui a pour objectif de former les 42 participants sur les risques et signes de la radicalisation et l’extrémisme afin d’assurer les conférences communautaires.

Rappelant que ce projet est une initiative du gouvernement guinéen avec le financement de l’UNFPA, dans le cadre du Fond de consolidation de la paix en Collaboration avec l’OIM et l’UNESCO, Abdoul Sacko, coordinateur général du réseau COJELPAID, estime qu’il est important de mener le débat au niveau de la société afin d’appréhender le phénomène en Guinée. « Ces deux jours sont donc mis à profit avec les formateurs communautaires pour accompagner le gouvernement guinéen dans sa dynamique contre ce phénomène », a-t-il précisé.

A LIRE =>  Banlieue de Conakry: deux mosquées et une école démolies par l'État à Kipé 2

Pour Sitan Mamoudou Condé, la formation,  l’information et la sensibilisation sont des aspects qui contribuent efficacement à lutter contre ce phénomène de radicalisation et de l’extrémisme violent en Guinée. « Ce sont les jeunes qui tombent souvent dans le piège de ces manipulateurs extrémistes », a-t-il ajouté, tout en invitant les participants à renforcer la sensibilisation et l’information auprès des jeunes.

A LIRE =>  Salambandé- Bruits provenant des entrailles de la terre : Les habitants déchirés entre fuite et résignation à rester

A noter qu’après cette formation, ces animateurs et points focaux devront animer des conférences dans les différentes zones à risque, notamment à Conakry, Kindia, Mamou, Boké, Pita, Labé, Tougué, Mali, N’zérékoré, Dinguiraye, Beyla, Kankan, Siguiri et Mandiana.

Djaka Fofana

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé : l’heure de la révolte pour les jeunes du RPG

Les jeunes de la fédération locale du RPG sont remontés contre leur formation politique, ils estiment que  les retombées qui parviennent u parti sont...

Covid-19 : des nouvelles dispositions importantes annoncées par l’ANSS

Dans le cadre d’améliorer les tests de dépistage de la pandémie Covid-19, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) a annoncé quatre nouvelles dispositions importantes....

Les femmes guinéennes bloquées à Dakar menacent d’entamer une grève de la faim !  

À Dakar, plusieurs centaines de femmes guinéennes restent bloquées depuis plus de 45 jours à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement...

Kindia: un mécanicien meurt de noyade à Damakania

La mort par noyade est fréquente en Guinée surtout en cette période de pluie. Le dernier cas en date s'est produit ce mercredi 27...

La Mairesse de Kaloum à propos des UBA Africa Conversations

La célébration de la Journée de l’Afrique, qui s’est tenue  25 mai 2020, a été marquée par la 2e édition des UBA Africa Conversations...
0 Shares
x