Un incendie s’est produit dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 octobre 2013 à Bonfi dans la commune de Matam en banlieue de Conakry. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine mais de dégâts matériels considérables, a-t-on appris de sources sûres.

Selon nos sources, c’est une concession de trois appartements et son contenu qui sont partis en fumée.

 

Parlant de l’origine de ce drame, un membre de la famille victime porte un doigt accusateur à l’électricité de Guinée(EDG). ”L’incendie a été causé par un court-circuit. A chaque fois il y’ a une variation de la tension du courant électrique. Nous avons été sauvés de justesse. C’est la fumée qui nous a réveillée.  Heureusement pour nous, mon grand frère avait une torche. Il est venu défoncé une porte pour qu’on puisse sortir”, a-t-il expliqué.

 

Poursuivant, il a fait savoir que les sapeurs pompiers ont fait plus de deux heures de temps pour arriver sur les lieux. “Ils ont beaucoup retarder pour nous venir en aide. D’ailleurs, il a fallu que quelqu’un aille les chercher. Leur premier véhicule est arrivé sans eau. Une chose qui a révolté les jeunes du  quartier. Il a fallu notre intervention pour ne pas qu’ils s’attaquent au véhicule. Ce qui reste clair, nous avons tout perdu dans cet incendie”, ajoute-t-il.

A l’en croire, la famille n’a pas encore reçu la visite des autorités locales et les responsables de l’EDG.

Il y a  quelques jours, c’est deux autres maisons qui étaient parties en fumée à Matoto et à Ratoma. Là aussi c’est EDG qui avait été indexée.

 

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
+224 622 30 4942

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here