A LA UNEJustice et Droit

Il faut espérer que la Cour d’appel sera moins sévère envers Élie Kamano

Dans les procès en diffamation ou injures devant nos tribunaux, les parties civiles se sont souvent contentées de demander, au titre de la réparation, le franc symbolique. Mais lorsque des condamnations à de fortes sommes d’argent commencent à être prononcées par les juges, il y a lieu de commencer en même temps à tourner sept fois la langue avant de parler.

Cinquante millions de francs à titre de dommages et intérêts pour des propos jugés diffamatoires et injurieux, ce n’est pas négligeable. Il faut espérer que la Cour d’appel sera moins sévère envers Élie Kamano à défaut de déclarer non constitués le délits d’injures et de diffamation pour lesquels il est poursuivi.

Un avis de l’ancien bâtonnier Me Mohamed Traoré

A LIRE =>  Balato (Kouroussa): un homme de 57 ans viole une fillette de 7 ans
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks