orange guinee guicopres uba guinee votre
Un jeune anonyme porte un masque pour se prémunir du coronavirus
Un jeune anonyme porte un masque pour se prémunir du coronavirus

Covid-19: attention aux masques locaux 

Suite à l’appel du président Alpha Condé, invitant les couturiers guinéens à produire des masques, l’on assiste à une floraison des petits ateliers de fabrique des cache-nez dits artisanaux. Histoire de soulager la population et sans doute combler d’éventuels déficits liés à la fourniture de cette pièce face au Covid-19. Mais attention la fabrication et le port du masque obéissent à des règles. N’est donc pas fabricant de masque qui le veut, selon un médecin.

« Vous savez les bavettes qui viennent dans l’ordre médical, ça c’est dans les normes. Maintenant, ceux qui sont manufacturés, préparés, il faudrait qu’on fasse beaucoup attention parce qu’il y a la nature des tissus qui doit être un peu épais, pas trop lourd, avec les lames réduites, les lingettes aussi qui doivent tenir la tête ou bien les oreilles, il faudrait que les dimensions soient respectées. Parce que quand ça lâche trop, finalement, on ne pourra pas porter. Trop serré aussi, ça empêche la respiration, ça bloque complètement les fosses nasales. Ceux qui confectionnent les masques doivent essayer de se renseigner sur la nature des tissus et sur les dimensions qu’il faut prendre », a indiqué Mamoudou Doumbouya, médecin.

D’après ce spécialiste, le port des cache-nez ou masques, est l’un des moyens efficaces pour lutter contre le Covid-19. Cependant, la mauvaise qualité des masques recyclables contrairement à ceux importés qui sont à usage unique, pourrait entrainer selon lui, d’énorme conséquences sur la santé.

« Si les lingettes sont serrées, ça gène la respiration.  Ça va nous protéger contre le Covid-19 mais à l’interne, ça va causer d’autres processus. Les lingettes quand c’est trop serré, ça risque de recouvrir le pavions qui sert de volet pour masquer l’air qui doit quitter de l’extérieur pour le conduit auditif. Ensuite, il faut ajouter les temps de port de ces masques. Au maximum, c’est 4 heures du temps. On ne doit pas passer toute la journée avec son masque sinon ça risque d’infecter ».

Si le masque est conseillé par les spécialistes pour toute personne se trouvant en zone d’alerte ou de riposte à une épidémie, son utilisation est rendue obligatoire en Guinée en cette période de crise sanitaire.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel: (+224) 664 17 25 19

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »