Guinée : le ministre de la justice se prononce sur la constitution supposée falsifiée

Top de nos lecteurs

Et si les guinéens sont favorables à une loi sur la castration des violeurs?

C'est depuis plusieurs années secret de polichinelle, le viol prend des proportions alarmantes en république de Guinée, au point où la récurrence  des cas...

Manifestation du 8 juillet: “c’est une occasion de mettre Alpha Condé hors d’état de nuire”, selon le GOHA

DECLARATION  Conformément à la décision du FNDC d’organiser une marche de protestation le 08 juillet sur l’ensemble du territoire national, contre la soi-disante nouvelle constitution,...

Labé : un accord tiré par les cheveux entre fondateurs d’écoles privées et enseignants du SEBGUI

Comme promis par le préfet Safioulahi Bah aux élèves qui lui ont rendu visite mercredi, fondateurs d'écoles privées et enseignants en grogne du SEPGUI...

Un garçon meurt victime électrocution sur un manguier

Quelques minutes avant le crépuscule  de ce mercredi à Ndiolou,secteur du quartier Pounthioun, un garçon d'entre quatorze et quinze an d'âge  est mort électrocution...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Les dénonciations de quelques avocats guinéens concernant la supposition de falsification de la nouvelle constitution promulguée le 14 avril 2020, semble être piétinées par le Ministre de la justice Garde des sceaux.

Depuis de dénonciation de cette supposée trahison à la population guinéenne, les salives ne cessent de couler dans la cité. Comme il l’a promis pour calmer la situation, de faire une enquête pour démasquer les hotteurs de cette forfaiture, le regard se tourne vers Mamadou Lamine Bangoura.

A LIRE =>  COVID-19 en Guinée : la préfecture de Siguiri enregistre trois premiers cas positifs

 

Quelques jours après, le ministre garde des sceaux veut mettre un terme à cette discussion qui suscite des réactions dans le pays. Selon lui, ce qui est publié, c’est ce qui est applicable, la constitution, telle qu’elle est présentée, elle a été promulguée et publiée au journal officiel et la date d’entrée en vigueur a été déterminée.

 

« Ce qui a donc été votée et promulguée est d’application. C’est la constitution qui a été publiée qu’on est en train d’appliquer. On doit arrêter de faire des débats autour de cette question et se pencher vers l’avenir », a-t-il déclaré.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

A LIRE =>  COVID-19 : l'OIM forme plusieurs femmes venant des cinq communes de Conakry
- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Et si les guinéens sont favorables à une loi sur la castration des violeurs?

C'est depuis plusieurs années secret de polichinelle, le viol prend des proportions alarmantes en république de Guinée, au point où la récurrence  des cas...

Manifestation du 8 juillet: “c’est une occasion de mettre Alpha Condé hors d’état de nuire”, selon le GOHA

DECLARATION  Conformément à la décision du FNDC d’organiser une marche de protestation le 08 juillet sur l’ensemble du territoire national, contre la soi-disante nouvelle constitution,...

Labé : un accord tiré par les cheveux entre fondateurs d’écoles privées et enseignants du SEBGUI

Comme promis par le préfet Safioulahi Bah aux élèves qui lui ont rendu visite mercredi, fondateurs d'écoles privées et enseignants en grogne du SEPGUI...

Un garçon meurt victime électrocution sur un manguier

Quelques minutes avant le crépuscule  de ce mercredi à Ndiolou,secteur du quartier Pounthioun, un garçon d'entre quatorze et quinze an d'âge  est mort électrocution...

Labé : les élèves prennent la rue et s’adressent au préfet

Les élèves des écoles privées de Labé appuyés par  le collectif des élèves de la ville ont battu le pavé. Ce mercredi pour exprimer...
0 Shares
x