orangeguinee guicopresse UBA
Mohamed Lamine Fofana, ministre de la justice
Mohamed Lamine Fofana, ministre de la justice

Guinée : le ministre de la justice se prononce sur la constitution supposée falsifiée

Les dénonciations de quelques avocats guinéens concernant la supposition de falsification de la nouvelle constitution promulguée le 14 avril 2020, semble être piétinées par le Ministre de la justice Garde des sceaux.

Depuis de dénonciation de cette supposée trahison à la population guinéenne, les salives ne cessent de couler dans la cité. Comme il l’a promis pour calmer la situation, de faire une enquête pour démasquer les hotteurs de cette forfaiture, le regard se tourne vers Mamadou Lamine Bangoura.

 

Quelques jours après, le ministre garde des sceaux veut mettre un terme à cette discussion qui suscite des réactions dans le pays. Selon lui, ce qui est publié, c’est ce qui est applicable, la constitution, telle qu’elle est présentée, elle a été promulguée et publiée au journal officiel et la date d’entrée en vigueur a été déterminée.

 

« Ce qui a donc été votée et promulguée est d’application. C’est la constitution qui a été publiée qu’on est en train d’appliquer. On doit arrêter de faire des débats autour de cette question et se pencher vers l’avenir », a-t-il déclaré.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »