orangeguinee guicopresse UBA
Moussa Solano, ancien ministre
Moussa Solano, ancien ministre

Guinée : le GAPE organise les assises des acteurs sociaux sur la paix 

A Conakry, le Groupe d’action pour la paix et l’entente (GAPE) a tenu ce vendredi, 09 octobre 2020, les assises des Acteurs sociaux sur la paix en Guinée. Cette rencontre qui a regroupé les acteurs de la société civile, les leaders religieux, représentants des coordinations nationale, a pour ambition de mettre en place la coalition nationale pour la paix et l’entente en Guinée (CONAPEG).

Dans son intervention devant les invités soucieux de la préservation de la paix dans le pays, Elhadj Moussa Solano, coordinateur nationale du Groupe d’action pour la paix et l’entente a fait savoir que cette assise est organisée dans le but de promouvoir la paix en Guinée. » On vient maintenant de gravir un échelon, en mettant en place la coalition nationale des acteurs sociaux pour la paix et l’entente. Nous avons été fouillettes en quelque peu par la situation canillac de notre pays. C’est-à-dire dans ces dernières années, nous assistons à la recrudescence de la violence, l’installation des tumultes. Je crois que ce sont des choses qui sont difficiles à gérer dans notre pays. Nous nous sommes dit qu’il était important de monter d’un cran par rapport à l’organisation des structures qui se chargent de la prise en compte de la paix en Guinée. C’est vrai que chacun parle de paix, chacun interpelle les autorités sur la paix, mais nous avons rarement compris que cette interpellation s’arrête là, elle ne se concrétise pas par des actions concrètes, par une démarche cohérente, par une démarche de  coexistence », explique lancien Ministre.

Et, d’ajouter  :<< Donc, nous nous sommes dit de mettre en place une structure et cela nous avons été davantage conforté parce qu’à l’occasion du 62ème anniversaire de notre indépendance, le Chef de l’État a, dans sa déclaration, fait mention de la nécessité de la paix. Ce qui veut dire que lui-même tient à la paix. Donc nous sommes ragaillardis et nous voulons par notre attitude, par notre action montrer au Chef de l’État que nous voulons également le soutenir dans cette action pour qu’il y ait la paix en Guinée. Et de notre part la question de la paix peut-être un sacerdoce. C’est pourquoi nous du Groupe d’action pour la paix et l’entente, avons dit qu’il faut associer d’autres acteurs de la paix. Nous sommes très étendu dans le pays mais cela ne suffit pas, il faut que nous puissions de fédérer, que nous puissions mettre en place une synergie avec d’autres organisations, avec d’autres structures qui distiller par leurs mécanismes les messages de paix beaucoup plus rapidement que les structures qui nous représentent sur le terrain. C’est pourquoi nous avons décidé aujourd’hui de mettre ensemble les acteurs sociaux, la société civile, les syndicats, les associations, les plateformes, les coordinations régionales et toutes les autres organisations qui capables dans aller dans le sens des objectifs que nous nous sommes assigné. Ce sont ces organisations que nous avons mis ensemble aujourd’hui pour leur dire que nous devons fédérer nos actions, créer une synergie entre nous dans la mise en œuvre d’une certaine des actions allant dans le sens du maintien de la paix, de la prévention et de la consolidation de la paix .car, les élections constituent les talons d’archives de notre pays >>.

Parlant des propos des leaders politiques appelant à la violence dans le pays dans cette période de campagne, le coordinateur interpelle les acteurs:<< Nous pensons que la paix ne devrait pas être dérangée, le message que j’ai à l’endroit des acteurs politiques, ils doivent mettre un terme aux propos qui parfois peux remettre en cause la paix et l’unité nationale. Ils doivent se débarrasser des propos à connotation ethnique, régionale et communautaires pour s’appesantir au projet de société >>.

Au nom du président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne(CNOSCG),Macky Guissé a déclaré que cette initiative doit être soutenue par tous les guinéens sans exception.« Nous allons essayer de démultiplier la déclaration qui a ponctué la rencontre au niveau de tous nos démembrements pour les sensibiliser afin que tout le monde adhère à cette initiative. Chacun à son niveau doit soutenir cette initiative qui se veut porteuse d’espoir et permettre a la Guinée de renouer avec ses valeurs d’antan qui sont la paix, la quiétude sociale, la solidarité pour une Guinée sans haine, une Guinée débarrasser des clivages ethniques, régionalistes engendrer par nos politiques. Il faut faire comprendre aux uns et aux autres que les politiques ne doivent pas nous diviser, la Guinée est une et indivisible », rassure  le vice-présidents du CNOSCG chargé de la gouvernance.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com

Tel: 622344542

zezeguilavogui661@gmail.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »