A Monsieur le Directeur de publication de l’hebdomadaire ‘’Le Démocrate’’ partenaire de GuineeActu.

Monsieur le Directeur de publication,
Nous membres du groupe de soutien à l’initiative de Diallo Sadakaadji (sur la photo) avons lu avec une attention toute particulière l’article intitulé ‘’Festivité de fin d’années à Labé : Diallo Sadakaadji s’invite avec des bœufs et du riz !
Signé d’un certain Saliou Diallo se disant envoyé spécial à Labé, cet article suscite des interrogations sur les motivations réelles de son auteur qui n’a pas daigné recouper l’information auprès de l’équipe chargée de la distribution de ces dons en bœufs et en riz, comme la déontologie du métier l’exige. Il a voulu se contenter de spéculation pour alimenter votre journal certainement à cause de certains aléas du bouclage.
Son attitude nous fait croire ici à Labé que les nombreux témoignages attribués à des personnes dans l’article sont le fruit de son imagination personnelle dans le but de salir l’image de l’opérateur économique Diallo Sadakaadji qui n’a jamais fait de distinction entre les Guinéens de toutes les ethnies et de toutes les obédiences politiques. Il a toujours traités ses compatriotes de la même manière.
Sinon, tout le monde sait à Labé que Diallo Sadakaadji a l’habitude de donner du riz et de la viande à ses concitoyens à l’occasion des grandes fêtes. Cela, depuis plus de 5 ans. Nous rappelons que le riz et le sucre que la fédération UFDG de Labé a distribué au mois de ramadan de 2010  ont été achetés par l’argent de Diallo Sadakaadji.
A l’époque, aucun citoyen de Labé fut-il militant de l’UFDG ne s’était interrogé sur l’origine de sa fortune. Au contraire, chacun voulait s’en servir à volonté au point que des incidents ont été enregistrés au sein de certaines structures affiliées au parti de l’ancien premier ministre guinéen : beaucoup de dames ont démissionné du groupe de Nénan Djiwo Koïn de Dianyâbhé à cause justement du deux poids deux mesures observé dans la distribution de ces denrées alimentaires par la présidente.

 

Les jours à venir nous diront aussi si c’est Diallo Sadakaadji qui prêche dans le désert ou si c’est Elhadj Cellou Dalein Diallo qui aura un réveil brutal.
A Elhadj Mamadou Koula Diallo, fonctionnaire à la retraite, nous disons qu’il se trompe d’appréciation. Une alternance est possible en Guinée sans Cellou Dalein Diallo qui a montré ses limites. C’est lui qui nous avait fait croire qu’il avait des relations pour conquérir le fauteuil présidentiel quand il a voulu détruire l’UPR. Le peuple de Guinée avait fait ce qu’il pouvait faire en lui donnant 53% de l’électorat. Une victoire qu’il a laissée d’abord réduire à 44% par sa naïveté politique et son égoïsme social avant de se la faire prendre par son adversaire de la façon la plus bête.

 

La seule stratégie politique de Cellou qui du reste était soutenu par la majorité d’entre nous et pour le parti duquel on a jusque-là voté, c’est de compter sur le temps et le destin pour une vacance du pouvoir. Nous refusons cette fatalité. C’est pourquoi nous nous mobilisons derrière un vrai leader qui nous donne à nouveau le droit d’espérer.

 

Pour nous, Diallo Sadakaadji est un homme providentiel et nous sommes convaincus qu’il peut faire l’affaire contre le pouvoir dictatorial d’Alpha Condé. S’il n’était animé que d’une ambition politique personnelle, il aurait pu créer son propre parti en 2010 au lieu de soutenir financièrement le leader Cellou Dalein Diallo. Si l’opposition actuelle n’avait pas échoué de par ses propres fautes en jetant le peuple dans le désespoir, Diallo Sadakaadji n’allait pas se sentir obligé de venir personnellement dans l’arène politique. C’est le devoir envers sa patrie qui l’interpelle, et nous lui en sommes hautement reconnaissants.

 

Nous n’avons rien contre l’UFDG ni contre Cellou Dalein Diallo. Nous sommes dans notre droit et vous prions de le respecter !

Cordialement,

 

Mamadou Kourâdjé DIALLO
Chargé de la communication de la coordination préfectorale des groupes de soutien à l’initiative de Diallo Sadakaadji
Contact: 00224 628 159 352

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here