orange guinee guicopres uba guinee votre

Fodéba Isto Keira sabre Salam Sow

Le secrétaire général du département de la culture, des sports et du patrimoine historique a été surpris des propos avancés par l’ancien milieu du terrain du Syli national,  Abdoul Salam Sow lors d’une conférence de presse qu’il a animé en début de semaine. Ce dernier a révélé un comportement « indigne » de la part des gestionnaires du dit département concernant le traitement qui était réservé aux anciens footballeurs du Syli national.

Très choqué des accusations de l’ancien footballeur, Fodéba Isto Keira, secrétaire général du ministère de la culture, des sports et du patrimoine historique a intervenu mercredi 21 février 2018 dans l’émission les grandes gueules de la Radio Espace Fm pour apporter des précisions.

Selon lui, la gestion du département ne relève pas exclusivement du ministère des sports. Ils ont un organe de régulateur qui est la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT) et ensuite, il y a la Ligue Guinéenne de Football Professionnel avec leurs démembrements qui gèrent le football.

« Il faudrait qu’on s’ache que nous sommes dans la République et que la République est bien structurée », a-t-il lancé.

Par rapport à la gestion des anciens footballeurs, il a expliqué qu’il y a des anciens footballeurs internationaux et il y a des anciennes gloires du football. Parmi eux, il y a aujourd’hui une politique de reconvertissions  qui engage plus de 200 anciens footballeurs y compris Salam Sow.

« Parce que pour nous, ceux-ci sont des patrimoines, il y a aussi Kaba Diawara, Ibrahima Sory  Touré (Damas) qui vient d’être limogé par rapport à l’insuffisance du résultat lors du dernier champ au Maroc et Dian Bobo Baldé sont tous membres de ça. Salam Sow lui-même a été adjoint du Syli national local. Je ne vais pas pour son respect, rentrer dans les détails de son limogeage avec l’ancienne fédération guinéenne de football », s’est-il retenu.

Pour le processus de voyage dans ce département, pour M. Keira est très clair, cela fait l’objet d’un arrêté conjoint signé par le ministre des finances et du budget. C’est à 25 personnes quand c’est les phases éliminatoires, ensuite les phases finales c’est 35 personnes et il y a des supporteurs qui partent plus des journalistes.

« Donc, j’ai été surpris d’entendre que Salam Sow accuse le département que c’est sont des jeunes filles qui partent. Vous ne pouvez pas refuser à une certaines personnes de voyager, ni à une certaines carrière de travailler », s’est-il défendu.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »