Dr. Mohamed Diané, ministre délégué chargé de défense
Dr. Mohamed Diané, ministre délégué chargé de défense


Dr. Mohamed Diané: l’indéfectible fidèle lieutenant d’Alpha Condé [Par Aladji Cellou]
5 (100%) 2 votes

Petite révolution. A Conakry, on les appelle les « hommes en veste du président ». C’est un changement notable et très visible autour du chef de l’Etat guinéen, sa garde personnelle porte vestes et cravates sombres. Armés et certainement surentrainés, ces hommes dédient leur vie à la protection d’Alpha Condé nuit et jour. Mais loin de ce dispositif dissuasif, il y a un homme, un collaborateur, un fidèle, un lieutenant aux multiples galons qui consacre toute son énergie à la protection continue et sans relâche de son patron depuis des décennies.

Plus que tous les autres, Dr Mohamed Diané incarne avec ses armes à lui, un rempart infranchissable. Efficaces, persuasives, invisibles le plus souvent, volontairement discrètes mais terriblement dangereuses pour les adversaires du président guinéen, les armes qu’il utilise pour protéger Alpha Condé ne connaissent point l’usure du temps…

Fait Commandeur de la Légion d’honneur de la république française lors de la visite de François Hollande en Guinée, c’est un travail de plusieurs années aux cotés d’Alpha Condé pour l’instauration et la consolidation de la démocratie dans cette partie de l’Afrique de l’Ouest qui a été ainsi récompensée par l’ancienne puissance coloniale.

Car depuis le début des années 90, Dr Mohamed Diané est de toutes les luttes pour faire de son pays un exemple, mais aussi et surtout, porter Alpha Condé à la magistrature suprême. Lui qui a tout sacrifié et presque tout perdu pour se consacrer exclusivement à faire vivre le Rassemblement du peuple de Guinée au cours des années de plomb, lorsque la dictature de Conté s’abattait sur ce parti, longtemps leader de l’opposition guinéenne, n’a eu d’autres ambitions que celles de traduire en actes sur le terrain, les vœux d’Alpha Condé.

Il n’a donc pas attendu, contrairement à bien d’autres, de venir tranquillement cueillir les fruits mûrs de la longue lutte qui a été celle de son parti pour la conquête du pouvoir en Guinée. De son modeste bureau de la maison familiale du leader du Rpg à Mafanco, Docteur Diané avec les moyens du bord a réussi à maintenir le Rpg sur le devant de la scène même lorsque tout semblait perdu et compromis, notamment lorsque le pouvoir d’alors jeta Alpha Condé en prison pour le réduire au silence. Et le contraindre plus tard à un semi-exil.

Tous les jours, pendant des années, Docteur Diané faisait le tour des principales rédactions de la Guinée pour placer un mot, maintenir les contacts, livrer des confidences, en recueillir d’autres et surtout expliquer la position du Rpg par rapport à tous les sujets brûlants de l’actualité. Sans jamais se poser de questions sur les risques, énormes, qu’il encourait à l’époque ! Son existence à lui n’avait aucune importance par rapport à celle de sa formation politique.

Une fois au pouvoir, Dr Mohamed Diané, effacé, taciturne diront certains, la tête sur les épaules, doté d’une très grande capacité d’écoute, jamais un mot de trop, homme de l’ombre et des grands dossiers, continue de veiller, de son poste stratégique de ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale, sur le bon fonctionnement de son parti et bien au-delà.

Au point de faire des jaloux au sein même de l’équipe gouvernementale, lorsque l’opposition elle, l’accuse de tous les péchés d’Israël. C’est le rôle ingrat de ses fonctions ! Et il le sait. En l’absence de fusible pour prendre les coups à la place du chef de l’Etat, Docteur Diané assume !

Philosophe, d’une extrême disponibilité (contrairement à la légende qui veut qu’il soit inaccessible) l’ex professeur d’université a pourtant le triomphe modeste et refuse du coup… l’ivresse du pouvoir. Il est vrai, disait-il dans une de ses très rares interviews de ces dernières années, je suis honoré par la proximité politique et humaine, la confiance que le président me porte et l’exigence du résultat qu’il attend de moi. « En ces décennies de collaboration, je n’ai pas manqué de sa confiance dans l’exercice de mes responsabilités. Le reste, vous savez, lorsque l’on sert un chef, surtout en Guinée, votre propre travail peut nourrir beaucoup de critiques infondées et chacun peut vous rendre responsable de son rendez-vous manqué avec le destin auquel il aspire. Je ne suis pas là pour ouvrir ou fermer des portes ». En référence aux rumeurs répandues à Conakry qui font de Dr. Mohamed Diané, celui qui verrouillait les portes du Palais présidentiel pour empêcher d’y faire entrer ceux qui n’ont pour objectif que de profiter des pouvoirs du chef de l’Etat.

Serein face aux calomnies, le ministre de la Défense, qui n’affiche aucune ambition personnelle, poursuit sa mission au service de l’Etat tout en prenant soin quotidiennement de se tenir à la disposition de son patron, ne sortant presque jamais du pays. Une sentinelle prête à intervenir chaque fois que le besoin se fait sentir. Sur tous les fronts.

C’est ainsi qu’en décembre 2014, Dr. Diané a carrément déserté son bureau à la présidence pour emménager à Mafanco afin de s’occuper personnellement des obsèques de Hadja N’Sira Condé, sœur ainée du président guinéen. Et perpétuer ainsi la tradition de ses relations personnelles avec Alpha Condé.

D’où ce commentaire en privé de Kiri Di Bangoura, le ministre secrétaire général de la présidence de la république. « Je dis souvent, compte tenu de l’engagement constant de Dr. Diané auprès du chef l’Etat, que je ne veux aucun honneur auquel il n’a pas droit, je ne souhaite obtenir aucune promotion à laquelle Docteur n’a pas accès car je sais la place centrale qu’il occupe depuis des années dans l’entourage immédiat d’Alpha Condé ». Tout un symbole !

Ce n’est pas un hasard. Lorsque le leader du Rpg était détenu à la Maison centrale de Conakry, Dr. Mohamed Diané faisait partie des rares responsables politiques de son parti à oser se rendre au siège du ministère de l’Administration du territoire d’alors pour s’enquérir à la source, de l’état de santé de celui qui était devenu le plus célèbre prisonnier politique d’Afrique. Afin de pouvoir galvaniser ses troupes, inquiètes et souventefois maltraitées par les extrémistes du régime de Lansana Conté.

Du passé désormais. Aujourd’hui, l’ex numéro 2 du Rassemblement du peuple de Guinée se tourne vers l’avenir tout en consolidant les acquis du présent. Docteur Diané préfère mettre sa longue expérience au service de tous ceux qui partagent les idées du chef de l’Etat guinéen (mais pas seulement) pour éviter de désagréables surprises. Il sait qu’en politique, rien n’est joué d’avance. Quitte, si nécessaire, à accepter de continuer à prendre des coups. Pourvu qu’ils n’atteignent pas Alpha Condé… qu’il entend protéger contre vents et marées.

C’est sans doute cette fidélité à toute épreuve, cette confiance sans faille que le président guinéen récompense en faisant de Dr. Mohamed Diané, l’un de ses plus fidèles collaborateurs, sonn homme de confiance. Loin du brouhaha et des projecteurs ! Entre les deux hommes, il est très difficile, même aux « colporteurs » les plus habiles, de faire régner le doute. Une complicité rarement égalée à ce niveau de responsabilité en Guinée.

Rien d’étonnant. Il y a un peu plus de deux ans, aux abords de Sekhoutoureya, deux députés s’entretiennent : « As-tu rencontré Alpha Condé ? » « Non !» « Tu as réussi à voir Docteur Diané ? ». Haussement de tête. « Si tu rencontres l’Ange Gabriel, sois certain que ton message, purifié, est transmis au Bon Dieu ! ».

 

 



PARTAGER