Rate this post

Le célèbre reggaeman guinéen, Elie Kamano a été arrêté ce lundi 17 juillet pendant qu’il manifestait avec un groupe des jeunes à Matoto contre une éventuelle modification constitutionnelle. Joint au téléphone ce soir, son épouse Djénédine Kouyaté exprime sa frustration et exige sa libération.  

Aminata.com: Votre époux a été arrêté aujourd’hui et conduit à la DPJ. Quels sont vos sentiments suite à cela?

Djénédine Kouyaté: Il y a une frustration qui est là parce qu’il s’agit d’une marche pacifique pour protester contre un éventuel 3e mandat et en même temps dénoncer la corruption, la mal gouvernance, l’insalubrité. Je suis écœurée qu’Elie Kamano soit arrêté au cours d’une marche pacifique.

Ce n’est pas la première fois que votre époux soit arrêté pour avoir dénoncé.

Ce n’est pas la première fois et j’imagine que ce ne sera pas la dernière fois parce qu’Elie Kamano, dans sa tenue d’artiste, est aussi un activiste pour la bonne marche de notre pays. Vous n’êtes pas sans savoir que le reggae est une musique de dénonciation, d’engagement et de conscientisation. C’est en cela que Bob Marley a été le symbole de la paix à travers le continent africain et qu’Alpha Blondy prône la même chose. Elie Kamano s’est lancé dans la même dynamique. Il reste aujourd’hui un artiste engagé pour la cause du peuple. Nous pleurons tous en coulisses que les choses ne passent bien pour les uns et pour les autres. Les guinéens vivent absolument très mal, mais pourtant, il y a des gens qui n’aiment pas qu’on dénonce cela. Il faut qu’on sache réellement qu’on n’est pas contre une personne, mais le système. Ce n’est pas une seule personne qui fait qu’il y ait la mal gouvernance, l’insécurité ou la corruption, c’est un groupe de personnes qui se trouvent dans un système. Il faut savoir qu’aujourd’hui il y a des mouvements de dénonciation un peu partout à Dakar, en Côte d’Ivoire, au Mali, pourquoi pas en Guinée? On dit que les guinéens ne savent pas faire de marches pacifiques, mais, il faut savoir que c’est les gouvernants qui rendent les manifestations violentes. Les manifestations sont constitutionnelles dans notre pays et donc, on ne devrait pas les interdire. Il faut donc une prise de conscience pour les uns et pour les autres.

Jusqu’à ce soir à 18 heures Elie Kamano était toujours en détention. Qu’attendez-vous des autorités?

Je demande tout simplement qu’on libère Elie Kamano.

Nous avons appris que le ministre conseiller à la présidence Tibou Kamara s’était impliqué pour dissuader votre époux de manifester. Qu’en est-il?

Nous avons été contactés plusieurs fois par les autorités à qui nous avions réaffirmé notre intention pacifique. Le ministre Tibou Kamara nous a dit de sursoir à la marche puisqu’elle est interdite par le gouvernorat. C’est ainsi qu’Elie était parti sur le terrain ce matin pour dire à tout le mouvement de sursoir à la manifestation à une date ultérieure puisqu’on n’arrêtera jamais de dénoncer. A notre grande surprise, Elie a été arrêté.

Craignez-vous pour votre sécurité?

Pour l’instant, je ne crains rien. Je ne vois pas ce que j’aurai fait de mal pour qu’on s’attaque à ma personne.

Réalisé par Abdoul Malick Diallo

+224 655 62 00 85

dialloabdoul110@gmail.com

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here