Alors  que  l’habituelle animosité  politique commence  à transparaitre  chez  les citoyens  dans l’accueil  programmé  du  professeur  Alpha Condé  au  compte des  journées  de  l’éleveur, les  principales  autorités de  la ville ont affiché leur  position  sur  la  question et  contrairement  à  ce  qu’on  pouvait  imaginer  le  message  est  emprunt d’une  certaine  positivité.

Tous présent  à  l’aire  de  prière  des  fêtes de  Bowloko pour  la  prière  de  l’Aïd, le président  de  la  délégation  spéciale, le  préfet  et  l’honorable  député de  Labé ont  abordé  la question.

Pour Ehadj  Celolu  Daka  Diallo, il  n’y a aucun doute, le  président  sera accueilli :

« c’est  le  chef de  l’Etat  qui  vient  dans  une  ville  de son  pays, à  son  arrivée, il recevra  un  accueil, les  militant de  l’UFDG sont  absolument majoritaire à  Labé mais  ils sont  des  citoyens  guinéens  aussi et  donc  le  chef  de  l’Etat  sera  accueilli ».

Sur  la  même question  Elhadj  Safioulahi Bah a  rajouté :

« que Dieu  fasse  de  nous  les croyants  dont  fait  mention  le  Coran et  que  nous  soyons solidaires et  animés  de  l’esprit  d’entraide  et  du  partage, que  Dieu  fasse  de nous  administrateurs,  des  instruments  au  service des  administrés… »

Sans  rompre  ave  l’élan  des  deux  premières  personnalités, l’honorable Cellou Baldé a été  on  ne  peut  plus  clair :

« pour l’accueil  dont  on  parle que  Dieu  asse  que  les  retombées  positives profitent aux  citoyens  de  la  ville et qu’il  nous  épargne des  revers, quand  le  chef de  l’Etat  se  déplace  chaque parcelle  du  territoire  est  sa  propriété, Labé  est  parte  intégrante  de  la  Guinée.

Les  journées ont  été dédiées  à  l’élevage, que Dieu fasse  profiter  aux éleveurs de  cette aubaine  éleveurs, chacun  doit prioriser l’esprit de  la  mobilisation  et  que  Dieu  nous épargne des  bonheurs  qui ont des  conséquences  fâcheuses ».

Piqure de rappel, le  président  Alpha  Condé est  attendu à Labé  pour  les  journées  du  23 et  24 avec  quelques  jours  d’avance  sur  le  programme  initial.

Le locataire  de  Sékhoutoureya saura-t-il pour  une  fois  dépasser  le stade  de la  rivalité  politique et regarder Labé  comme  n’importe  quelle  ville du  pays ? Comme promis les citoyens majoritairement  pro  Dalein  feront-ils  l’effort  de  voir  en Alpha  non  pas  un  usurpateur mais  leur  président ? Les  éleveurs  pourront-ils dans  une occasion  sans  précédent exprimer  de  vive  voix  leurs  attentes  au  président ? Vivement la  date  indiquée  pour  le  savoir.

Ousmane  K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER