orangeguinee guicopresse UBA
Abdourahmane Sanoh, coordinateur général du Front national pour la défense de la constitution (FNDC)
Abdourahmane Sanoh, coordinateur général du Front national pour la défense de la constitution (FNDC)

Crise politique en Guinée : les vérités crues du FNDC à la CEDEAO

Dans le cadre d’une sortie de crise politique en Guinée, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a rencontré jeudi 1er octobre 2020 une délégation de la CEDEAO, de l’Union Africaine et des Nations Unies qui séjournent depuis quelques jours à Conakry. Au sortir de cette rencontre, le président du Bloc Libéral, membre du FNDC est revenu sur les sujets qui ont été abordé avec les experts internationaux.

 

Dans son intervention, le coordinateur du FNDC, a indiqué que cette rencontre a permis de clarifier la position du front par rapport à la présidentielle du 18 octobre 2020. « Nous nous sommes réjouis de la présence de la communauté internationale ici ; de la mission conjointe CEDEAO, Union africaine, Nations Unies, puisque c’est une première. Et surtout, nous nous sommes réjouis du fait qu’il y ait eu des ministres. Donc, une commission interministérielle constituée par la CEDEAO sur la situation en Guinée. Ça aussi, c’était une avancée pour nous. Et, on a exprimé notre regret que la CEDEAO ramène la crise guinéenne à un simple problème d’élection. Parce qu’ils sont venus voir comment les élections peuvent éventuellement être organisées dans la paix. Le FNDC a clairement exprimé qu’il n’est pas dans le processus électoral. Donc, qu’il n’est pas concerné par ces élections, même s’il ne conteste pas la légalité de ces élections. Pour le FNDC, ces élections constituent un moyen pour le blanchiment d’un coup d’Etat constitutionnel. Si la CEDEAO consent à contribuer au blanchissement d’un coup d’Etat, alors qu’elle nous dise tout simplement qu’elle est la différence entre un coup d’Etat militaire et un coup d’Etat civil. En tout état de cause, on leur a dit qu’on ne collaborera pas à ces élections et que le FNDC continue le combat du peuple jusqu’à la victoire finale », a expliqué Abdourahamane Sano.

Quant à Dr Faya Millimono a parlé d’une rencontre d’échanges fût une heure de vérité entre les délégations qui sont venues et le FNDC. « Nous avons compris que la CEDEAO est désormais la CEDEAO du syndicat des Chefs d’Etat, surtout la CEDEAO du côté de la francophonie. La Côte d’Ivoire est aujourd’hui dans une tourmente, la Guinée la même chose. Et la CEDEAO donne carte blanche à ces coups d’États civils de se réaliser. Nous leur avons dit que s’il y a un coup d’Etat militaire ici, c’est eux qui auront été complices et qu’on les empêcherait de venir nous dire ici ce qu’ils sont allés dire aux Maliens lorsque le peuple malien a été libéré par l’armée malienne. Ce n’était pas le peuple malien qui avait violé le protocole de la CEDEAO. C’est le Président Malien qui l’avait fait comme le Président Guinéen est en train de le faire, comme le Président Ivoirien est en train de le faire. Ça a été l’heure de la vérité », a-t-il dénoncé.

Plus loin, il a dénoncé l’ignorance de la CEDEAO concernant leurs plaintes déposées au niveau de l’institution. « Nous leur avons dit clairement que tous les mémos que nous leur avons envoyés ont été ignorés. Parce que la seule chose qui intéressait la CEDEAO, c’était de couvrir la forfaiture qui se faisait ici. Et, c’est la raison pour laquelle ils ont réduit le problème guinéen à un problème d’élection présidentielle », a ajouté Dr Faya Millimono.

Droit dans leur botte, le FNDC reste déterminé à poursuivre son combat contre le troisième mandat pour Alpha Condé en Guinée.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »