Condamnation d’Ibrahima Sory Camara de l’UFDG: “c’est une preuve que la justice guinéenne ne dort pas”, selon le RPG
Noter l\'article

La condamnation d’Ibrahima Sory Camara de l’union des forces démocratiques de Guinée(UFDG) à dix-huit mois de prison ferme par le tribunal de première de Mafanco pour injures, diffamation et outrage à l’endroit du chef de l’Etat était au menu de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG-Arc-en-ciel ce samedi 14 avril 2018.

Avant de s’en réjouir, le parti au pouvoir en Guinée par la voix honorable Mohamed Lamine Kamissoko membre du bureau politique national du RPG a fait savoir que cette condamnation est une preuve que la justice guinéenne ne dort pas.

Pour lui, des écarts grossiers de langage à l’endroit du Chef de l’Etat ont été tenus par des gens. «Cette fois-ci, la justice n’a pas attendu. Vous avez vu un certain Ibrahima Sory Camara de Dabondy qui se croyait intouchable. A un moment, il pensait que c’était de la blague, mais maintenant, il sait que c’est du sérieux. Il a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir accusé le Chef de l’Etat», s’est réjoui ce proche d’Alpha Condé.

Malgré leur incarcération pendant 48 heures pour incitation à la haine et à la violence, des communicants de cette formation politique ont réitéré leur engagement pour la cause du RPG-Arc-ciel.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 304 942

 



PARTAGER