International

COMMUNIQUÉ de PRESSE et de VOLONTÉ d’APAISER les TENSIONS FRANCO-MALIENNES.

Face à l’épidémie de coups d’ÉTAT en Afrique, nous attirons respectueusement l’attention de l’Union Européenne à ne
pas devenir complice d’un désastre africain au Mali

et dans les pays de la CEDEAO.

Nous rappelons courtoisement aux Autorités françaises les faits suivants: l’assassinat de KHADAFI et l’expédition punitive de Laurent GBAGBO et de Charles BLÉ GOUDÉ à la CPI (La Haye),

qui était derrière et pour quels motifs?

En 2022, à force de s’acharner sur le soldat ASSIMI GOÏTA et son équipe, on en arrive à diaboliser le Mali. QUI MANIPULE QUI?
COMMUNIQUÉ de PRESSE et de VOLONTÉ d’APAISER les TENSIONS FRANCO-MALIENNES.
Bien sûr que les ripostes d’ASSIMI GOÏTA aux propos peu aimables des Autorités françaises ne peuvent que nous rappeler le comportement du Président AHMED SÉKOU TOURÉ qui, en son temps, réagissait brusquement, voire brutalement, aux manoeuvres déstabilisatrices de son pays par Jacques FOCCART et Bob DENARD.
Souvent avec la complicité de quelques dirigeants africains de l’époque, hypnotisés par la force manipulatrice de ceux qui souhaitaient faire peur aux combattants de l’émancipation du continent noir.
Les contextes n’étant plus les mêmes, il est tout à fait normal que la nouvelle génération civile et militaire africaine exige un changement de qualité dans les rapports franco-africains.

A LIRE =>  Offensive internationale du Premier Ministre Mohamed Béavogui

U.I.J.A.

Union Internationale des Journalistes Africains.
1 allée du 8 Mai 1945 – 94140 Alfortville – France

U.I.J.A.

Faut-il pour autant passer par des coups d’ÉTAT militaires? Si possible, NON, mais en même temps, nous avons approuvé, en son temps, le coup d’ÉTAT de Mathieu KÉRÉKOU au Bénin, celui de Jerry RAWLINGS au Ghana, et même celui d’AMADOU TOUMANI TOURÉ au Mali.
Dans notre combat contre la mauvaise gouvernance, contre la corruption, et contre l’appauvrissement chronique, 60 ans après les Indépendances, il faut repenser le système démocratique africain et les rapports entre l’Afrique et la France.
Il est clair que nous sommes désolés de l’expulsion inattendue de Monsieur Joël MEYER, Ambassadeur français au Mali, raison de plus pour qu’un grand combat s’instaure face aux tempêtes soulevées depuis l’arrivée au pouvoir de la junte militaire malienne.
L’Union Européenne, elle-même, doit comprendre que quand les Autorités françaises tentent de l’embarquer dans la diabolisation des Autorités maliennes, nous proposons qu’elle nous rejoigne dans la recherche de solutions à l’actuelle crise malienne. Un tel geste la grandirait alors que les coupables de l’assassinat de KHADAFI
et la déportation de Laurent GBAGBO à La Haye coulent des jours paisibles à Paris, sans même que cela n’attire l’oeil vigilant de la justice française.
En cette époque électorale, nous en appelons à Jean-Luc Mélenchon, à Yannick Jadot, à Christiane Taubira, à Anne Hidalgo, et à tous les humanistes français, de mettre au coeur du débat l’avenir des rapports franco-africains.
Pour l’UIJA, tout en condamnant la multiplication des coups d’ÉTAT, nous sommes et restons pour un sursaut de prise de conscience populaire, méthodique, organisée et résolument émancipatrice du continent noir.

A LIRE =>  60e session de l'Assemblée parlementaire (AP) de l'OEACP: la délégation guinéenne dirigée par Dr Alpha Abdoulaye Diallo membre du CNT

Le 01 février 2022
Pour l’UIJA, Lanciné CAMARA

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »