Rate this post

Malgré la faible mobilisation au meeting de Sangoyah, le chef de file de l’opposition a encore exprimé sa fureur contre la mal gouvernance et les velléités du chef de l’Etat de modifier la Constitution.

Dans son discours, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a mis en exergue le refus du président Alpha Condé de déclarer ses biens et la mise en place de la Haute cour de justice conformément à la Constitution. «Il pense qu’il peut tripatouiller la Constitution, mais il faut qu’il comprenne que cela ne passera pas», a-t-il prévenu tout en invitant les guinéens à s’y opposer. «Ce n’est pas aux urnes qu’il faut exprimer votre refus c’est dans la rue parce qu’Alpha ne connait que ça».

«Alpha Condé est fort dans la magouille, dans la transformation de ses échecs en victoires lors des élections. Il ne faut pas lui laisser le temps. Dès que la chose sera annoncée, il faut que tous les guinéens, de toutes les catégories socioprofessionnelles, de toutes les sensibilités politiques, se mobilisent».

L’ancien premier ministre sous le régime Conté reste convaincu que les velléités de modifier la Constitution trouvera une opposition farouche même au sein du pouvoir en place. «Même dans son propre camp, rares sont ceux qui soutiendraient l’initiative. Il a pu s’octroyer deux mandats en volant les suffrages du peuple. S’il tente de tripatouiller la Constitution pour s’octroyer un 3ème mandat, c’est sera suicidaire pour lui. Nous devons le lui montrer».

Abdoul Malick Diallo
+224 655 62 00 85
dialloabdoul110@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here