On ose me parler de violence à Boké, alors que le pourvoir de l’argent n’a jamais été aussi grand , insolent , égoïste avec ses propres serviteurs zélés jusque ds les plus hautes sphères de l’État . Cet État privatisé par quelques individus qui se montrent plus soucieux de leurs dividendes , et des très hauts privilèges de leurs dirigeants . Cet État mis sous la coupe de quelques affairistes qui se préoccupent guère de l’intérêt général.

On ose s’indigner de la violence à Boké, alors même que l’écart entre les Guinéens les plus riches et les sans grades , n’a jamais été aussi grand .
Je ne me laisserais pas impressionner par une petite élite politique, économique, intellectuelle qui ne respire que par et pour les détournements de deniers publics , qui menace la paix civile et notre démocratie naissante !

Il y’a ds le fonctionnement même de la société Guinéenne, des choses insupportables , que la jeunesse de Boké dénonce de manière légitime / il y’a des injustices palpables qui m’obligent à bien regarder autour de moi , car à mes yeux d’homme politique, la pire des attitudes serait l’indifférence !

Jeunesse de Boké, je vous le dis sans ombrage , à regarder autour de vous j’y trouve les motivations qui justifient votre insurrection pacifique !

Désormais il nous appartient tous ensemble de faire naître de votre combat , une société plus juste , plus équitable dont nous seront fiers !

Voilà pourquoi nous devons traiter votre revolte avec bienveillance !  Parce que la violence tourne le dos à l’espérance .

Ahmed Kourouma
Vice-président du Parti GRUP

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here