A LA UNESocieties & Divers

Banlieue de Conakry: découverte d’un corps non identifié au Quartier Lambagni

C’est un jeune homme qui doit avoisiner les 30 ans. Très tôt ce matin de ce vendredi 01 avril 2022, son corps sans vie a été découvert par un taxi motard à Yembéya qui a du coup informé le Chef de quartier de Lambagni.

«C’est à 6 heures du matin que j’ai reçu l’appel d’un jeune du quartier, l’informant de la découverte d’un corps sans vie. Aussitôt, j’ai cherché à informer les autorités compétentes. Du coup on s’est rendu sur les lieux et le médecin légiste a fait son travail. Malgré cela et la présence de la Gendarmerie et de la Police, nous n’avons pas pu indentifier son corps», a confié M. Mamadouba Bangoura.

Sur les lieux, le Chef Quartier de Yembéya quant à lui, a évoqué la problématique liée à l’absence des pièces justificatives que n’en disposent pas certains citoyens. C’est ce qui a selon lui, rendu impossible l’identification de cet homme durant presque toute la journée.

« En marchant, il faut se munir d’une pièce de justification à défaut d’une carte nationale d’identité. Ou encore, se promener ne ce reste avec qu’un numéro, même s’il n’est pas le vôtre. Ceci peut faciliter la tâche aux autorités compétentes en appelant vite un parent de vous, lors ce que les situations de ce genre arrivent. Sur ce cas précis, les gens quittent Wanindara et un peu partout mais impossible de connaître ce monsieur. En tant que autorités, nous n’allons pas contraindre des gens à posséder forcément ces pièces, mais qu’ils sachent que c’est important pour leur sécurité. D’aucuns disent que c’est un motard et d’autres que c’est un père de famille qui était à la quête du quotidien. Nous sommes vraiment dans l’impasse, car ni la police, ni la gendarmerie encore moins nous autorités des 2 quartiers, aucun ne connaît sa provenance», a expliqué M. Soundou Camara, Chef de quartier de Yembéya.

A LIRE =>  Affaire du bureau de district de Fatoyah: le sous-préfet Sawa Camara échappe de justesse à un lynchage

Selon ces responsables desdits quartiers, les nouvelles autorités doivent renforcer la sécurité en faisant en sorte que les patrouilles soient présentes dans certains coins des différents quartiers de Conakry. À la population, de participer au renforcement de cette sécurité en informant très vite les sévices compétents, dès que ces cas arrivent à se produire.

En attendant l’identification des parents du monsieur afin que le corps leur soit remis, le jeune homme se repose à la morgue dans un Hôpital de la place.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »