Ban Oury, vice-président exclu de l'UFDG
Ban Oury, vice-président exclu de l'UFDG

Après la sortie médiatique de l’ambassadeur Russe  par rapport à la limitation du nombre de mandats présidentiels en Guinée, l’ex- ministre de réconciliation nationale et vice-président suspendu du par UFDG, Bah Oury a précisé  que le diplomate russe Alexandre Bregadze a abordé  cette question du nombre de mandat présidentielle à titre personnel.

Selon lui, c’est l’ambassadeur russe qui parle “Il faut connaitre la position diplomatique de la Russie par rapport à des questions d’ordre institutionnel. Il ne faut pas confondre sa déclaration avec la position d’un pays d’une nation“.

Poursuivant son intervention, par rapport à cette situation de mandature  que plusieurs observateurs guinéens attendent  avec patience, si le président Alpha Condé serait candidat pour briguer un troisième mandat : « l’heure n’est pas à la polémique. Il faut garder la sérénité. L’ambassadeur n’a fait qu’exprimer un point de vue qui lui est personnel. Il faut s’en tenir à ça. Les lois guinéennes sont faites par des guinéens. Et c’est la société guinéenne, dans sa totalité, qui apprécie et qui jugera de l’opportunité à faire évoluer une loi ou pas des déclarations peuvent être faites par-ci, par-là. Mais la stabilité de notre pays et son évolution concernent l’ensemble du peuple de Guinée. Il ne faut pas faire des polémiques inutiles » prévient Bah Oury.

Zézé Guilavogui pour Aminata.com

zezeguilavogui661@gmail.com

Tel:(+224) 622 34 45 42