Aboubacar Soumah, leader syndicaliste: «la grève est maintenue”
5 (100%) 1 vote

Le secrétaire général adjoint du Syndicat Libre des Enseignants et chercheurs de Guinée(SLECG), en même temps le cerveau de la grève du 13 novembre dernier dans le secteur éducatif guinéen s’est prononcé par rapport à la grève des enseignants.

D’entre de jeu, Aboubacar soumah , a fait savoir que : « vous s’avez le problème de la grève , il y a beaucoup d’hypocrisie maintenant .car , elle est légitime c’est le seul droit d’un travailleur. Mais malheureusement dans les conventions collectives et de négociation tous les syndicalistes ne sont pas formés. Et puisqu’ils ne sont pas formés, ils deviennent des dangers dans ce monde là. Sinon la grève est maintenue parce que les mille trente dont-on réclame c’est un acquis déjà c’est n’est même pas à discuter. Ce n’est pas ça la négociation les mille trente existait et il a trouvé ça. Nous exigeons seulement son application. Le langage de l’homme est sacré. Ont dit que la voix de quelqu’un est mieux que sa personne, il doit respecter ce qu’il dit. Le dire ce qui plait au gens, de dire ce qui doit être fait, de dire ce qui est faisable.

“Alors c’est pour cela le langage est plus respecté que la personne humaine même. Donc, c’est ce que fait qu’on doit accepter que l’homme parle. Mais dans n’importe quelle situation, il est mieux de reconnaitre la vérité. La vérité c’est quoi, en 2008 au sein de l’éducation, il y a eu une commission à laquelle moi j’ai fait partie qui a déterminé le salaire de l’enseignant. En 2008 c’était trois millions cinq cent mille francs guinéen (3.5000 FG) sous le régime du feu général Lansana Conté. Cela a été discuté et arrêté au sein de l’éducation. Ce document a été donné à la fonction publique et ça été lettre morte. C’est la grille de l’éducation qu’on à transformé en grille de tous les fonctionnaires maintenant là. Je vous donnerai des preuves, car j’ai tous le documents maintenant là. Donc ce salaire de 3 million cinq cent mille franc guinéens à un enseignant primaire ou secondaire à l’époque c’est ce qui devrait être suffisant pour bien vivre. Parce qu’il y avait les frais de scolarités des enfants, des médicaments et tous ceux qui s’ensuivaient ça pouvait se faire.

Et avant de fixer le salaire d’un enseignant nous sommes dans les marchés connaitre les prix des denrées alimentaires (sac de riz, poissons, piment, sucre ….) et suite à cette enquête sur le marché, nous avons dit pour une famille de cinq personnes combien ils doivent utiliser dans le mois pour qu’ils puissent nourrir leur famille. Et la famille minimum qu’on a admis en Guinée c’est cinq personnes et le maximum huit (8) personnes.

Un rebelle c’est celui qui se lève contre une loi légitime . Mais je m’excuse, celui qui est légitime c’est celui qui est respecté. Il a droit à un salaire on lui dit tu peux te constituer en syndicat. Le syndicat doit être reconnu et autorisé mais Ils ont divisé le syndicat. Regardez c’est Docteur Sy Savané, qui est rebelle ou bien c’est Aboubacar Soumah qui est rebelle ? Celui qui a trahi, celui qui ment celui qui ne respecte pas la déontologie. Parce que Sy Savane n’est pas un homme à considérer maintenant »

Zeze Enèma Guilavoui pour aminata.com
Téléphone 🙁 +00224) 622 34 45 42
zezeguilavogui661@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here