orangeguinee guicopresse UBA
Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

3e mandat : Fodé Oussou Fofana met en garde Alpha Condé

En marge de l’assemblée générale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de ce samedi 15 juin 2019, le vice-président du parti, chargé des affaires sociales a exprimé une fois de plus l’opposition catégorique de leur parti contre un éventuel 3ème mandat en faveur du président de la République Alpha Condé.

Dans son allocution, Fodé Oussou Fofana a commencé par s’interroger, est-ce que M. Alpha Condé en tant que président de la république a le droit de proposer une nouvelle constitution.

« Est-ce qu’il a droit de nous dire qu’il ne pas de la troisième république, il faut la quatrième république ? Je dis non. Nous ne sommes pas dans une jungle. Nous sommes un dans un pays et nous sommes gouvernés par la loi », a-t-il rappelé.

Poursuivant, le président du groupe parlementaire des libéraux démocrates a dénoncé l’injustice sur la prise de position concernant le projet d’une nouvelle constitution.

« Vous avez vu ce qui se passe, l’injustice. Les gens qui veulent accompagner Monsieur Alpha Condé, eux, ils sont autorisés, ils peuvent manifester, ils peuvent fait tout ce qu’ils veulent avec l’administration entièrement mais quand les autres qui ne sommes pas d’accord dit tout simplement, nous ne sommes pas d’accord, ils sont violentés. L’exemple, c’est Nzérékoré, c’est très triste », a-t-il déploré.

Il a ensuite relance le débat en s’interrogeant entre celui qui dit à M. Alpha Condé qu’il a le droit d’avoir une nouvelle constitution et de changer la république et celui qui dit non moi je veux qu’on défend la constitution, qui a raison ?

« C’est un minimum de constance, même si on a rien dans la tête, on doit quand même avoir un peu de discernement pour comprendre qu’on n’est pas dans la jungle. Aux Etats-Unis, il y a peu près 300 ans, c’est la même constitution qui a été amendée par des gens à chaque fois. Qu’est-ce que la loi dit? Elle dit que la révision est possible avec le M. Alpha Condé en tant que président et nous d’autres les députés. Lui, il dit non je ne veux pas de révision parce que si je fais la révision, je ne peux pas toucher l’article 27 et l’article 154, puisse que ça me permet pas d’avoir un troisième mandat et pourtant il me le faut », a ajouté le vice-président de l’UFDG.

Pour lui, tout e bruit-là, monter et descendre, c’est que M. Alpha Condé veut un troisième mandat. « Et croyez-moi que M. Alpha Condé n’aura pas un troisième dans ce pays », a averti Fodé Oussou Fofana.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »