La République de Guinée, Mubadala et DUBAL s’accordent sur le développement du projet Guinea Alumina Corporation (GAC)

 L’accord d’un montant total de 5 milliards de dollars illustre la nouvelle dynamique des investissements étrangers en Guinée,
tout en garantissant des ressources à Emirates Global Aluminium
 

Abu Dhabi, 25 novembre 2013 – La République de Guinée, qui a engagé une nouvelle phase de sa transformation économique basée sur de massifs investissements directs étrangers, a signé aujourd’hui un accord avec Guinea Alumina Corporation (GAC), une joint-venture détenue par Mubadala Development Company et Dubaï Aluminium (DUBAL), redéfinissant la stratégie de développement du projet de raffinerie d’alumine de Sangarédi.
L’accord a été conclu lors de la Conférence des Partenaires et Investisseurs Guinéens d’Abou Dhabi, par son Excellence Mohamed Lamine Fofana, Ministre des Mines et de la Géologie de la République de Guinée, et  Khaled Al Rashedi, Administrateur de GAC et Conseiller Senior de Mubadala. L’accord a été signé aujourd’hui en présence de Son Excellence Kerfalla Yansané, Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances de la République de Guinée et Son Excellence, Khalid Ghanem Al Ghaith, Vice-Ministre des Affaires étrangères délégué aux Affaires économiques.
Les points clés de l’accord sont les suivants :

La construction à Sangarédi d’une mine de bauxite destinée à l’exportation qui sera opérationnelle en 2017 ;

    Le développement d’un port ouvert à de multiples utilisateurs à Kamsar en 2017. Le port sera ouvert à d’autres projets d’exploitation minière et de raffinage dans la région, ainsi qu’aux utilisateurs locaux d’autres secteurs ;

    Une raffinerie d’alumine d’une capacité de production initiale de 2 millions de tonnes par an dont les travaux débuteront en 2018 et dont la première production commerciale d’alumine est prévue en 2022.

En mai 2013, Mubadala et DUBAL ont annoncé qu’ils reprenaient conjointement le projet GAC en Guinée, acquérant ainsi les 66.6% de BHP Billiton et Global Alumina. Mubadala et DUBAL étaient jusqu’alors des investisseurs minoritaires dans le projet, possédant respectivement 8% et 25% des parts de GAC. Mubadala et la société Investment Corporation of Dubai (ICD) ont ensuite annoncé la fusion de DUBAL et EMAL qui a donné naissance à Emirates Global Aluminium (EGA), le cinquième plus grand producteur d’aluminium mondial qui détiendra cent pour cent des parts de GAC.

En réaction à la signature de «L’accord matérialise la nouvelle dynamique de la Guinée, tournée vers la promotion des investissements privés et des partenariats stratégiques. Aujourd’hui, nous mesurons pleinement les bénéfices futurs du partenariat stratégique de long-terme établi avec les Emirats Arabes Unis. Cet accord rapportera à la Guinée des investissements étrangers estimés à 5 milliards de dollars, au cours des huit prochaines années. A son apogée, le plan de développement créera 14,000 emplois directs et indirects et contribuera à la croissance du PIB de la Guinée. Le projet engendrera des bénéfices économiques et sociaux considérables, dont la formation d’une nouvelle génération d’ingénieurs et de techniciens guinéens. »cet accord, le Ministre guinéen des Mines et de la Géologie, S.E. Mohammed Lamine Fofana a déclaré :

Abdulla Kalban, Président de GAC, PDG de DUBAL et PDG désigné d’EGA a ajouté : «  Aujourd’hui, nous avons renforcé notre partenariat avec la République de Guinée. Ce nouvel accord générera des bénéfices considérables pour les deux parties. L’accord qui prévoit de développer ce projet d’envergure internationale dans la bauxite et l’alumine en Guinée marque une étape importante pour les actionnaires de GAC en garantissant des ressources en amont de la chaîne de production de l’aluminium. Notre stratégie en Guinée, qui comprend ce projet et nos relations commerciales avec la CBG, occupe une place importante dans la vision d’Emirates Global Aluminium et nous sommes impatients de le voir réalisé et de générer des bénéfices pour les deux nations.»

A propos de la Guinée :

·         La Guinée attire des investissements directs étrangers massifs pour la croissance économique.

·         « La Guinée est entrée dans une nouvelle phase, celle de la transformation économique basée sur les investissements. C’est le temps de la mise en œuvre », a déclaré le Président Alpha Condé, le 25 novembre à Abu Dhabi, à la Conférence des Partenaires et des Investisseurs de la Guinée.

·         La Guinée, prochaine destination privilégiée pour les investissements en Afrique : la Guinée est aujourd’hui une démocratie stabilisée qui entre dans une nouvelle ère, celle de la transformation économique basée sur les investissements. La Guinée est “open for business”, avec une politique économique claire de diversification au-delà des mines, une économie assainie, les ingrédients d’une croissance à deux chiffres, un environnement des affaires renforcé, et des potentiels exceptionnels : minerai, agriculture, énergie, infrastructures, accès aux marchés sous-régionaux.

·         La Guinée est amenée à devenir dans les prochaines années un des global players de l’économie minière internationale, un grand producteur agricole, et un exportateur sous-régional d’énergie hydroélectrique.

·         Depuis 2010, la Guinée a engagé d’importantes réformes dans les secteurs clés de l’économie, des finances, de la justice, de l’administration et de la sécurité. Ces choix stratégiques portent déjà leurs fruits. La croissance du PIB a ainsi atteint les 3,9 % entre 2011 et 2012 ; les recettes fiscales ont progressé de 14,9 % du PIB en 2009 à 19,2 % en 2012 ; le déficit budgétaire s’est considérablement réduit ; l’inflation a remarquablement baissé ; le taux de change du franc guinéen s’est stabilisé; les avoirs extérieurs ont remarquablement augmenté ; les investissements publics s’y sont accrus ; et l’accès des populations aux services sociaux de base a commencé à s’améliorer.

Source: SLe Bureau du Président de la République de Guinée

1 COMMENTAIRE

  1. Alpha Conde a montre son amateurisme encore dans la gestion des affaires du pays en signant la convention avec Mubadala et ils ne vont jamais construire la rafinerie en Guinee

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here