A LA UNEJustice et Droit

Violation des locaux du FNDC dans l’arrestation de Foniké Menguè et Cie: une plainte annoncée contre les auteurs 

Le coordinateur du Front National pour la Défense de la Constitution, Oumar Sylla, connu sous le pseudo Foniké Mengué, Mamadou Billo Bah et l’artiste Alpha Midiaou Bah (Djianii Alfa) ont été arrêtés le 05 juillet dernier par des agents de la BRB 2, dirigé par commandant Jean Souaré. Instruit par Alphonse Charles Wright, ex procureur général de Conakry, les leaders du FNDC et certains acteurs de la vie sociopolitique ont condamné la manière de cette arrestation. En conférence de presse ce mercredi, 13 juillet 2022, une plainte a été annoncée contre auteurs.

Devant des hommes de médias, les leaders du FNDC ont parlé de violation de leurs locaux, de la violence et des tortures aiuxquelles leurs disciples ont l’objet. Conduit au Tribunal de Première Instance de Dixinn, ils ont ( Foniké Mengué et cie) été relâchés pour non motif dans leur arrestation. Toute chose qui a poussé le FNDC a annoncé des poursuites afin de punir les auteurs et commanditeurs.

《Le FNDC informe l’opinion nationale et internationale que les actes posés par les agents de la BRB 2 et soutenu par leur mandant ne resteront pas impunis. Le FNDC annonce le dépôt d’une plainte par ses avocats contre le comandant Jean Souaré et son équipe, pour violation de ses locaux, violences, tortures et arrestations arbitraires aux préjudices de nos camarades. Par la même occasion, des actions similaires seront entamés contre les commanditaires au niveau du haut-commissariat des droits de l’homme et au conseil supérieur de la magistrature》, ont-ils indiqué dans ce communiqué. Les membres du front ont par la même occasion, appelé les citoyens pro démocratie à se mobiliser davantage et de prendre attache au niveau des antennes et cellules citoyennes dans les communes, préfectures, quartiers, districts et secteurs pour les prochaines actions.

A LIRE =>  Déçu du coup d'envoi du cadre de dialogue, le FNDC compte reprendre les manifestations de rues

《 Peuple de Guinée, la patrie nous interpelle. Notre démocratie est prise en otage. Mobilisons-nous d’avantage pour sauver la transition en vue d’un retour rapide à l’ordre constitutionnel 》.

Le FNDC a enfin exigé du CNRD, la libération de toutes les personnes arrêtées en marge de l’enlèvement de leurs camarades et la prise en charge effective de tous les blessés.

Sâa Robert Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »