Rate this post

Les négociations ont duré un peu plus de trois heures. Des représentants des jeunes et une délégation gouvernementale conduite par le ministre des ministres ont entamé ce samedi des discussions pour tenter de décrisper la crise qui a paralysé depuis mardi la ville minière de Boké.

Selon notre envoyé spécial, le blocage se constitue autour de la desserte de l’eau et de l’électricité. Le comité des jeunes réclamerait aux autorités le retour immédiat de ces services sociaux de base. Le ministre des mines a quant a pour sa part au nom des autorités estimer réfléchir sur des solutions pouvant permettre le retour permanent de l’électricité. C’est ce qu’ont rejeté les délégués des jeunes.

Par ailleurs, après l’échec des négociations, les jeunes ont promis d’empêcher tout engin minier de circuler. Ils vont notamment barricader les artères menant vers Kolaboungni. Ils sont également déterminés à barricader les rails pour empêcher les trains minéraliers de transporter la bauxite. Désormais, les jeunes ont décidé de ne plus manifester au centre-ville pour permettre aux citoyens de vaquer à leurs occupations.

Abdoul Malick Diallo, envoyé spécial d’Aminata.com à Boké

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here