Les jeunes de la préfecture de Macenta située en région forestière ont manifesté dans la rue lundi 16 juillet 2018, pour protester contre les promesses non respectées par le gouvernement lors des campagnes électorales.

Cette marche de la jeunesse de Macenta contre les promesses non respectées par le gouvernement Alpha Condé , au pouvoir depuis 8ans, a paralysé toute la ville du sud-est de la Guinée. la rue barricadée, boutiques et magasins fermés.

Joint au téléphone par notre rédaction, le président du mouvement N’faly Traore a fait savoir que depuis l’accession du président Alpha Condé, au pouvoir rien que des promesses irréalisables. Raison pour laquelle :” Nous sommes aujourd’hui dans la rue  pour dénoncer ce gouvernement qui a tant promis et qui continu à rouler la population dans la farine pour des campagnes électoralistes”, a-t-il déploré.

Remonté de cette situation, le président N’Faly  Traore, a cité les différentes promesses qui n’ont pas été réalisées:” le gouvernement avait promis à la population de Macenta, le bitumage de kousankoro jusqu’à la frontière du Liberia, le bitumage de 15 kilomètres du centre ville de Macenta, lors de la fête d’indépendance en forêt ce gouvernement nous avait encore promis de construire le plus grand stade dans cette préfecture, la relance de l’usine de thé, de quinine, de scierie, du barrage hydro-électrique sur Loffa, la sécurisation de la zone d’inondation où plusieurs bâtiments ont été emportés et l’emploi”.

Selon lui, tout ceux là constituent la pomme de discorde entre le gouvernement Guinéen et la jeunesse de Macenta. ” nous en n’avons assez et à partir d’aujourd’hui ont se désolidarise du pouvoir Alpha Condé”.

Par ailleurs, le vice président du Mouvement Trésor Woigo Beavogui, a précisé qu’après la marche, si le gouvernement ne prête pas une oreille attentive, qu’ils passeront à la vitesse supérieur pour se faire entendre de nouveau. Avec une autre grandiose manifestation.

D’après lui, la marche pacifique n’a pas connue d’incident . Et, cette manifestation de la jeunesse de Macenta qui a affectée la préfecture serait un début pour exprimer devant la communauté nationales et internationales de leur plateforme revendicative.

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata.com

zezeguilavogui661@gmail.com

TEL: (+224) 622 34 45 42

PARTAGER