Au centre d’une crise post-électorale qui perdure, la circonscription de la commune de Matoto, fait l’objet de toutes les spéculations  dans les places publiques. Considéré comme la plus grande circonscription de la capitale avec plus de 800 bureaux de vote, cette commune considérée comme une des bases fortes du parti au pouvoir il y a quelques années, le verdict du scrutin de Matoto revêt un caractère important dans ce sens que l’opposition s’est offert les 4 communes de la capitale à l’uninominal.
Depuis quelques jours, le siège de la commune de Matoto ne désemplit pas. Les responsables et militants des partis politiques sont visibles aux alentours toute la journée. Les uns et les autres invoquent la sécurisation des voix comme le motif de leur présence. A la rentrée HGH, les agents de la Fossel procèdent à la fouille et décantent les personnes qui ont droit d’accès à l’intérieur de la cour.

 

Madame Domani Doré responsable chargé de la communication du directoire de la campagne du RPG à Matoto pointait du doigt la disparition de plus de 49 procès verbaux notamment des quartiers de Yimbaya Tanerie ,Tombolia, Matoto marché. Elle pointe du doigt  l’aseceur de l’UFR Babara Fofana d’être responsable de cet état de fait.

 

Dans un imbroglio total les citoyens attendent impatiemment d’être situé sur le verdict de Matoto qui à cette allure risque de ne pas être effectif dans les  heures qui suivent à quelques jours de la fête de tabaski qui plus ou moins détourne les esprits de la crise politique.

 

Idrissa Sompare/Aminata.com
(224) 666566779/631900090
sompareidrissa@yahoo.fr/idisompare@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here