A LA UNECulture

Labé_Yerim Baldé, Directeur régional du BGDA: « Les choses vont mieux depuis l’arrivée du CNRD… »

Le bureau guinéen des droits d’auteur a à l’heure qu’il fait une représentation dans toutes régions administratives et cette dernière  s’occupe de recouvrir le dû issu de l’usage de l’oeuvre des artistes.

Yero Bente Baldé directeur régional du BGDA estime que le travail évolue quasi normalement mis à part quelques difficultés  mineures.

Le technicien estime que ceux qui sont concernés sont: Les hôtels, les motels, les clubs de nuit, les salons de coiffure, les vidéos clubs, les bars cafés  avec une fourchette oscillant entre 25.000.000 et 300.000 francs guinéens. 

À la question de savoir si les préfectures ont des directeurs actifs, Yerim Baldé a répondu  par la négative estimant que sous le magistère  du professeur Alpha Condé, ses gens adjoints étaient en hibernation.

Les activités commencent à revivre estime Yero B.Baldé qui affirme avoir repris contact avec eux en attendant un signe du département  de tutelle pour relancer le recouvrement au profit des artistes.

Au plan des difficultés, le directeur régional du BGDA parle de l’absence d’un engin pour circuler et couvrir les zones imposables et du manque de collaboration de certains usagers pour qui il faut passer par leurs proches pour les convaincre après beaucoup de bruits quand ce n’est pas la gendarmerie qui intervient.

A LIRE =>  Sonfonia: la situation tendue entre forces de l'ordre et des manifestants déterminés 

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »