Labé : nouvelle plainte contre le gouverneur de région et la hiérarchie locale des forces de l’ordre

Madifing Diané, gouverneur de Labé
Madifing Diané, gouverneur de Labé

Une semaine après la rencontre entre des étudiants et le procureur près le TPI de Labé qui aurait permis d’avorter la marche estudiantine que les premiers prévoyaient pour rendre justice à Amadou Boukariou Baldé mort dans des échauffourées le 31 mai 2019 sur le campus de Hafia, les lignes semblent avoir bougé comme s’est enquis notre confrère Mohamed Samoura.

Des informations qu’il a pu glanées saisine a été faite du juge d’instruction  Cécé Kolié le 10 novembre dernier pr le pool des avocats de la  famille Baldé et une nouvelle plainte  avec constitution de partie civile a été portée contre le gouverneur de région Madifing Diané qui de ses propres aveux à l’époque avait requis les forces de l’ordre, le colonel Nango Richard Fangamou de l’escadron N° 8 et le commandant Alphonse Gomou de la CMIS ainsi que toute autre personne impliquée dans la mort du jeune homme quel que soit son rôle ou son degré d’implication.

Petit rappel, les mêmes personnalités avaient déjà été visées par une plainte qui a abouti à un classement sans suite au motif qu’une plainte contre X diligentée par le parquet était pendante.

Alors les plaignants n’avaient le choix qu’entre deux options.

Se constituer partie civile dans la procédure ouverte par le parquet ou contourner celle-ci en requérant de façon indépendante à un juge d’instruction tout en étant partie civile et en supportant les dépens liés à la procédure.

C’est la deuxième option qui a fasciné la famille qui ne s’en est pas privée.

Ousmane K. Tounkara