orange guinee guicopres uba guinee votre

Guinée: « les agressions causées au patrimoine routier national s’élèverait à près de 60 milliards GNF », selon la ministre des TP

La ministre guinéenne en charge des travaux publics(TP) Oumou Camara l’a dit ce mardi 8 mai 2018 dans une rencontre sur l’impact des agressions causées au patrimoine routier national.

« Notre pays à l’instar de la plupart des pays de l’Afrique Subsaharienne, est confronté à l’insuffisance des moyens pour financer les investissements lourds préalables à toute croissanceéconomique dont les infrastructures socioéconomiques de base telles que les routes. Le Ministère des Travaux Publics chargé de la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière d’infrastructures routières, est confronté à des écarts considérables entre les besoins de financement et les ressources disponibles. Cette situation soulève l’importance des défis à relever tant dans la gestion rationnelle des ressources que dans la protection et l’entretien du patrimoine routier existant« , a-t-elle entamé.

Selon elle, depuis l’avènement de la troisième République, la volonté du Chef de l’Etat à relever ces défis se manifeste dans tous les actes.

« Ce qui a apporté des avancées dans la mise œuvre de certains grands chantiers routiers. Cette volonté doit être accompagnée des efforts de protection de ce patrimoine, sinon à quoi sert de construire des nouvelles infrastructures si nous devons les détruire sciemment ou inconsciemment le lendemain de leur construction.  Pourtant, c’est ce que nous constatons tous regrettablement tous les jours lors des manifestations sociales ou politiques, lors de certaines de nos activités socioéconomiques quotidiennes et même dans nos familles respectives. D’où la tenue d’un tel forum de dialogue entre tous les acteurs concernés par cette problématique qui devient un fléau dans notre marche vers le développement rapide et durable« , a indiqué Madame Oumou Camara.

Et la ministre des TP de poursuivre: « Le coût minimal de réparation des impacts de ces agressions s’élèverait à près de 60 milliards de francs guinéens soit plus de 25% des ressources disponibles du Fonds d’Entretien Routier qui pourraient évoluer en exponentiel si nous ne faisons rien ensemble, nous tous ici présents (Administration publique centrale et locale, Secteur Privé, leaders politiques et acteurs sociaux) ».

Pour elle, la réussite des efforts du Gouvernement notamment l’adoption d’une loi portant la protection du patrimoine routier nécessite l’accompagnement de tous à tous les niveaux.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata. com

Tel: (+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »