La militante de première du RPG l’a dit au cours d’un meeting du nouveau parti le Mouvement démocratique libéral (MoDel) dirigé par le jeune opposant Aliou Bah. Doussou Condé, a dans son allocution dressé un tableau sombre du bilan d’Alpha Condé. Elle a dit que celui-ci est obsédé par son intention de faire sauter le verrou constitutionnel l’empêchant de briguer un 3e mandat. Lisez et regardez la vidéo.

« J’ai pris ma carte politicienne en 1992. M. Aliou Bah la politique a besoin de patience. Mais on a la malchance d’avoir une jeunesse aujourd’hui qui veut maintenant et toute suite. Je veux que vous soyez très patient mais sans mouvement vous avez l’apparence d’un chef d’Etat. Moi je ne flatte pas. Vous savez, c’est vrai, je suis du RPG, il n’y a pas quelqu’un qui croyait au RPG que moi. Alpha était quelqu’un pour moi que j’appelais Seydina Alpha Condé. Au moment du combat, j’ai été la plus mal aimée ici parce que je croyais à cet homme. Avant de venir à la polémique, j’ai rencontré M. le président à l’hôtel. Dans notre causerie, j’ai dit Kéba, il m’a répondu oui, je lui ai dit vous savez que je vais réagir, il m’a dit ah bon, je lui dis oui parce que je ne vois pas ce qu’on s’était dit en Guinée. Il y a quelque chose qui ne va pas. Tu es en train de changer et je vais parler. Il m’a dit il faut quand tu vas sortir, je vais faire sortir les femmes de Kaloum contre toi.  Je lui ai dit vous avez maintenant les femmes de Kaloum ? Nous avions rigolé et c’est ce jour-là que j’ai pris ma décision. J’ai combattu le feu général Conté et son gouvernement et je demande pardon parce qu’il faut reconnaitre que lui il a fait que celui est là aujourd’hui.

On n’est avec un soit disant professeur, ça nous a amené nulle part. Ce que je vais vous dire à tous, je connais Alpha Condé.  Je l’ai pratiqué et j’ose dire que personne ne le connait pratiquement comme moi. Je ne vois aucun homme politiquement en Guinée qui peut le faire face. Si vous pensez que c’est l’UFDG, l’UFR ou le MoDel qui peuvent lui confronter pour changer vous vous tromper. Les politiciens ne changeront rien à cet homme. C’est plutôt vous et nous qui pourrons le faire.

Apprêtez-vous, il tient au troisième mandat comme il tient à ses deux yeux et tout ce qu’il veut, il le gagne.  Mais pour moi, la Guinée a changé le 2 octobre 2018, croyez-moi, une page est tournée. Ce système est au passé parce que je connais mon pays.  Je suis d’une famille de politiciens. C’est pour vous dire si vous pensez que c’est l’UFDG qui va marcher jusqu’à faire couler le système Alpha Condé, vous vous tromper. Personne, il croit à l’argent et malheureusement, il faut le dire ici, nos politiciens aiment l’argent.  M. Condé croit au pouvoir de l’argent.

Il y a deux catégories de politicien en Guinée aujourd’hui, le groupe qui était avec le PUP parce que moi je n’aime faire comptable d’un système, c’est vrai que le général Conté était le président mais il y avait toutes les ethnies dedans. Ce groupe qui était avec le général Conté et qui croit que c’est nous qui les avons empêché sont en train de tout faire pour que Alpha Condé ne réussisse pas là où on a fait échouer le général Conté. Il y a ce groupe, ils sont avec Condé. Et ça marche parce que vous voyez ce qui se passe aujourd’hui, il y a un autre groupe qui ne pense qu’à un troisième mandat ou qui pense avec Alpha Condé, ils continueront à construire des maisons n’importe comment. La Guinée est devenue un pays de business, vous pensez eux ils vont croiser les bras pour qu’on arrête leur rêve, non. M. Aliou Bah, Je vous prie de ne pas être comptable du passé »

Amadou M’Bonet Diallo pour Aminata.com

PARTAGER