Conakry: “Police assassin”, “Alpha zéro”, “Gendarme assassin”, “libérez nos maris”, “justice pour nos martyrs”, scandent des manifestantes 

Top de nos lecteurs

Labé : 305 cas contacts  du ”diaspo” de Serima identifiés  et en observation

A en croire la plus haute autorité  sanitaire de la région, Docteur Oudy Bah, le cercle des contacts  s' est élargi à  cause des...

Banlieue de Conakry: un présumé braqueur tué par arme à feu

L'insécurité bat son plein en cette période de couvre-feu à Conakry et ses environs. Un malfrat a été abattu par arme à feu à...

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...
Alpha Oumar Diallohttps://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Les femmes du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) étaient dans les rues de Conakry ce mardi 19 novembre 2019. De Bambeto à l’héliport de Belle-vue, les manifestantes habillées en blanc ont scandé des propos hostiles au régime Alpha Condé.

A LIRE =>  Coronavirus : le teste covid-19 d'Alpha Condé...

Dénonçant les tueries dans la commune de Ratoma, ces femmes brandissent les effigies des jeunes tués et scandent  ‘’Alpha zero”, “police assassin, gendarme assassin, libérez nos maris, libérez nos enfants’’, “justice pour nos martyrs”.

Selon ces femmes, elles ne peuvent pas accepter l’assassinat continuel de leurs enfants, c’est pourquoi elles ont décidé encore de faire un cri de cœur à l’endroit des gouvernants.

Par ailleurs, elles ont salué le dernier rapport d’Amnesty international qui a demandé au gouvernement guinéen de clarifier le cas d’une soixante de mort par balle depuis 2015.

Elles exigent l’ouverture d’une enquête indépendante pour faire la lumière sur ces multiples tueries.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

A LIRE =>  Covid-19: Qui osera demander des comptes au régime chinois?
- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Labé : 305 cas contacts  du ”diaspo” de Serima identifiés  et en observation

A en croire la plus haute autorité  sanitaire de la région, Docteur Oudy Bah, le cercle des contacts  s' est élargi à  cause des...

Banlieue de Conakry: un présumé braqueur tué par arme à feu

L'insécurité bat son plein en cette période de couvre-feu à Conakry et ses environs. Un malfrat a été abattu par arme à feu à...

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...

Orange Guinée auprès du Ministère de la Santé dans la lutte contre le Covid 19

C’est ce mardi 7 avril 2020 que M. Aboubacar Sadikh Diop (Directeur Général d’Orange Guinée) et le Colonel Rémy Lamah (Ministre de la Santé),...
0 Shares
x