Le centre Dream célèbre la journée de l’enfant africain
Le centre Dream célèbre la journée de l’enfant africain

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de l’enfant africain, prévue le 16 juin depuis 29 ans, le Centre DREAM et le programme Bravo ont offert le sourire à certains enfants en organisant une fête samedi 15 juin 2019 à Conakry. C’est une fête d’anticipation qui a connu la participation de plusieurs enfants et du personnel du Centre DREAM. L’objectif est de sensibiliser les tout-petits de Conakry et leurs parents sur les droits des enfants.

A cette occasion, les organisateurs ont exprimé leur engagement à œuvrer en faveur des droits des enfants, notamment Droit au nom en Guinée. Selon la coordinatrice du centre DREAM, ils se sont engagés à faire en sorte que tout le monde ait un acte de naissance.

« Nous voulons que tous les enfants aient un nom reconnu par tous, qu’ils puissent aller à l’école, qu’ils puissent avoir les documents, qu’ils puissent être protégés. Nous célébrons aussi aujourd’hui cette journée parce que le programme Bravo de la communauté Sant ‘Egidio commence à Conakry un programme visant à garantir gratuitement à chaque enfant le certificat de naissance », a déclaré Fatoumata Touré.

De son côté la coordinatrice du projet Droit au Nom, a profité de cette cérémonie pour revenir sur l’importance de ce projet. « Le projet Droit au Nom, c’est un projet de sensibilisation pour l’enregistrement à la naissance des enfants en Guinée. C’est un projet financé par l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement », a indiqué Gloria Laura MELLANO.

Ce projet comprendra deux régions : la région de Conakry et la région de Labé. Pour ce qui concerne la région de Conakry, il y aura le centre DREAM de Sant ‘Egidio, qui mènera des activités de sensibilisation auprès de la communauté et pour ce qui concerne la région de Labé, il y aura l’ONG LVIA en collaboration avec d’autres cadres qui mèneront des activités dans les 53 communes toujours dans le cadre des sensibilisations auprès des familles ou des communautés.

Avant la coupure du gâteau, les enfants aussi ont dit leur mot de joie. Selon Cheick Oumar Fofana, élève de la 6ème année au Groupe Scolaire le Prince, a lu son discours au nom des enfants qui dit que : « nous sommes des enfants du monde entier et nous voulons changer le monde. Il ne nous plaît pas comme il est maintenant. Il est plein de belles choses, mais trop de personnes souffrent de la faim, de la guerre, d’une couleur de peau différente, parce que le fort veut écraser le faible. Notre planète est pleine de belles choses, mais elle est de plus en plus envahie par les déchets, l’air est de plus en plus pollué et l’eau est de plus en plus sale ».

Ce même discours a été poursuivi par d’autres enfants. La cérémonie a pris fin par un dîner.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com