orangeguinee guicopresse UBA

Une élection terroriste!

Dans l’histoire politique de chaque nation, nous avions l’habitude de connaître deux sentiments opposites au lendemain d’une élection: d’un côté, des gens contents d’avoir gagné et de l’autre, des mécontents pour avoir perdu l’élection.

Mais aujourd’hui, en Guinée , nous n’avons qu’un seul sentiment de tous les côtés : la désolation la plus totale . Qu’elle soit avouée ou non. Un pays en feu et à sang. Un pays en guerre.

Le 22 mars 2020 restera à jamais une date noire comme d’ailleurs le 14 octobre 2020 parmi les événements douloureux de l’histoire de notre pays vieux seulement de 62 ans.

Des victimes partout, de Conakry à N’Zérékoré. Du sang des martyrs partout sur le sol guinéen. Je ne veux les citer ici.Tous Coupables d’un seul crime : celui de défendre une constitution vieille de 9 ans et 10 mois. Des victimes de la légalité face à des hors-la-loi. C’étaient mes cousins, mes oncles, mes frères et ma sœur, les beaux des uns et les les oncles des autres, la fille de la maman, la femme du Monsieur.  Eux tous étaient les petits-fils et la petite-fille du vieux-père. L’irresponsable vieux-père. Que leurs âmes reposent en paix. Que Dieu nous aide à leur rendre justice et que leurs familles acceptent nos messages de condoléances les plus attristées.

Ils ont été froidement assassinés par des terroristes d’Etat. Ces criminels à la solde du pouvoir qui agissent, sévissent, emprisonnent, tuent et narguent comme bon leur semble. Justice sera rendue. Je dis bien Justice. Et gâre au nouveau pouvoir en téléchargement de ne pas s’y atteler le moment venu.

Le vieux-père Alpha Condé ne mérite même plus le cachot. Sa place se résume à la potence pour qu’il serve à jamais de leçon. Parce qu’il a tué ou fait tuer des Guinéens dont le seul crime est d’avoir rêvé de démocratie et résisté à l’oppresseur sanguinaire.

Ce combat, nous ne l’arrêterons que lorsque notre voix sera entendue et respectée. Que cela soit clair pour ceux qui nous assure le leadership. À nous autres de les aider en mettant la main à la poche et en sortant protester de la plus forte des manières. Ceci est d’ailleurs une obligation vitale pour nous,  au vu du nombre incroyable de nos morts qui n’ont plus droit à la sépulture, sous menace d’être gazés et ou même  tirés dessus à balles réelles dans nos cimetières. Bambeto Bambeto!!!

Pour le voir sur terre, il a fallu attendre la venue au pouvoir du brillant opposant devenu piètre président qui enjambe des cadavres pour s’éterniser au pouvoir. Enfin, quel sorbonnard ?

Alpha Condé est venu au pouvoir par effraction, il en partira tout en nous laissant de sérieux problèmes dont on peut en lister quelques uns comme suit:

-Des familles endeuillées et des handicapés à vie dans l’injustice et l’impunité ( aucun procès sérieux n’a jamais été tenu sous ce régime )dont les larmes continueront de couler très longtemps.

-L’enracinement de la violence qui nous est imposée dans l’exercice de nos droits.

-Des institutions ( police, justice et que sais-je encore ), à jamais caporalisées et nuisibles à toute aspiration progressiste.

-Une police, une gendarmerie et une armée qui se sont habituées à l’impunité et à la servitude aveugle d’un pouvoir sans direction ni vision. Des FDS dont la réforme de ces dernières années se limite à la cooptation des individus acquis la cause pitoyable d’un homme au détriment du peuple tout entier. Des gens à la gâchette facile car le savoir est loin d’eux. Des ignares promus.

-Des hauts responsables et commis de l’Etat qui mentent à ciel ouvert. Et ce, du président au planton. Un pays où le mensonge est institutionnalisé jusqu’au palais.

-Des députés tous honteusement et ignoblement mal élus pour une durée de 5 ans dont  des sortants de lycée.

-Un pays impraticable de la capitale au dernier village ( routes dégradées, populations nerveuses, véhicules mortifères, hôpitaux et écoles délabrés << À l’image de l’école ayant abrité le bureau de vote où toi AC a voté ton fameux réf.>>, des saletés partout).

Nous, peuple de Guinée, devons savoir que continuer cette lutte quitte à donner tous les sacrifices qui nous sont imposés par ces imposteurs qui agissent de par la bénédiction de l’homme qui a totalement déçu (Alpha Condé) est une nécessité sans choix. Il y va de notre survie. Engageons-nous de plus.

Alpha Condé a déçu même ceux qui prétendent encore le soutenir.

Accumuler les crimes, narguer les familles des victimes, gazer les mosquées, convoquer les imams, tirer sur les cadavres sans oublier le fait de leur refuser la morgue, voilà quelques exercices favoris du pouvoir de Conakry.

Bravo et gratitude au peuple meurtri mais aguerri de Guinée pour sa lutte, sa résistance à l’oppresseur et merci à tous les soutiens de la cause nationale ( soutiens africains et occidentaux). Le peuple de Guinée a lutté contre un homme qui n’émane que des réseaux mafieux et donc qui s’en fout du message populaire. Le peuple s’est battu comme dans un film. Labé, N’Zérékoré, Boké, Boffa, Timbo, Pita, Conakry etc. Merci chers combattants.

Le vieux-père est resté sourd car il se sait illégitime. Notre problème dans ce pays est que nous manquons d’homme providentiel. Personne pour le moment. Mais nous en ferons un en poursuivant la lutte. C’est une réalité proche.

À jamais dans nos cœurs les victimes et à jamais dans notre esprit la lutte.

La lutte pour le changement pour une Guinée dirigée autrement.

Alpha Condé tu nous as déçus à vie.

 

Boubacar Barry

Citoyen Guinéen pour une alternance en 2020

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »