Les remous sociaux à l’intérieur du pays notamment  dans la préfecture de Kérouané en haute Guinée est l’un des sujets abordés par le député Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel au cours d’un entretien qu’il a accordé à des journalistes ce dimanche 29 octobre 2017 à Conakry.

Pour ce natif de cette préfecture, l’opposition n’a rien à voir dans cette manifestation. Il accuse plutôt des cadres du parti au pouvoir de manipuler les jeunes de la localité.

« Les jeunes ont été instrumentalisés mais l’opposition ne s’est pas mêlée. L’opposition y est très faible, elle est presque inexistante à Kérouané. Des frustrés des élections passées, dont les candidatures n’ont pas été retenues, ont mis des comprimés dans du vin de palme, qu’ils ont donné à des enfants d’environ 15 ans. Il y a Nfa Sory Camara par exemple, qui est suppléant du député uninominal de Kérouané dont les fils tenaient les pancartes sur desquelles on pouvait lire ‘’Délégation zéro’’, ‘’Négociation zéro’’. Il est du RPG, il est de Kérouané, c’est même un oncle. Cette manifestation est totalement justifiée. La route Kankan-Kérouané par exemple n’a jamais été bitumée. A chaque période d’hivernage, la population de Kérouané souffre d’isolement », a-t-il expliqué.

A l’en croire, l’entente a été trouvée et quatre bœufs ont été immolés pour le sacrifice. «L’accord qui a été obtenu est en cours d’exécution », a-t-il annoncé.

A plusieurs reprises le RPG avait accusé les opposants au régime Condé d’être derrière ces multiples remous sociaux. Au cours d’une mission de sensibilisation, honorable Damaro a failli être lynché par des manifestants dans la commune urbaine de Kérouané.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here