Amadou Diallo, secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG)
Amadou Diallo, secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG)

Après les accords entre le gouvernement guinéen et le SLECG, le 13 mars dernier au palais du peuple, le ministre du budget aurait dit  que pour honorer ces  engagements, il faudrait procéder à l’augmentation du prix de  carburant.

Suite à cette sortie médiatique du ministre du budget Mohamed Lamine Doumbouya, le secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée, à l’occasion d’une rencontre avec ses camarades syndicalistes à la bourse du travail, ce vendredi 16 mars 2018 est allé droit au but pour prévenir  l’initiateur le ministre Doumbouya.

«  Il n’est pas question qu’on augmente actuellement le prix du carburant en Guinée. En 2015 quand le prix du carburant a été diminué sur le plan international, nous avons demandé au gouvernement de baiser le prix du litre à la pompe, il n’a pas voulu », a déploré Amadou Diallo.

Suite à cette situation qui se pointe à l’horizon,  le général Amadou Diallo, qui a été roulé dans la farine par le gouvernement autre fois pour la même cause est déjà averti pour contrer toute décision qui sera mise en place pour  une possible flambée du prix de carburant à la pompe.

«  Je dis et je reitre, nous n’accepterons pas une  augmentation du carburant parce que le gouvernement n’avait pas accepté de diminuer en 2015 et il y a un accord qui nous lie donc cette question n’est pas à l’ordre du jour pour le moment.  Nous attendons qu’il se prononce publiquement », a-t-il prévu.

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata. com

Tél : (+224) 622 34 45 42

Zezeguilavogui661@gmail.com