En Côte d’Ivoire, le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a été maintenu à la tête du nouveau parti présidentiel, le RHDP. Le stade Félix Houphouët-Boigny accueillait, ce samedi 26 janvier, le premier congrès du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Voulu par le président Alhassane Ouattara, le RHDP, parti unifié, rassemble sa formation, le Rassemblement des Républicains (RDR), l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) et des personnalités d’autres partis. Lors de son discours, le président Ouattara a maintenu le suspense pour la présidentielle de 2020.

Les militants venaient des quatre coins de la Côte d’Ivoire. Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) veut faire de sa présence sur tout le territoire ivoirien sa marque de fabrique.

Le congrès a «entériné l’élection» du chef de l’Etat Alassane Ouattara comme président du RHDP, selon une résolution lue devant près de 100 000 personnes rassemblées au stade Félix Houphouët-Boigny.

Après six heures d’attente dans une chaleur écrasante, la star du jour fait son entrée sur la musique de Terminator.

Le président Ouattara n’a pas précisé s’il serait candidat à sa propre succession lors de la prochaine présidentielle, en 2020. «Je vous donnerai ma réponse l’an prochain», a-t-il répondu à la foule qui scandait «nouveau mandat». Le chef de l’Etat ivoirien a tenu à souligner que ce sera un nouveau congrès, en 2020, qui désignera le candidat du RHDP à la présidentielle, de façon démocratique. En attendant, le parti doit prendre ses marques et dans les semaines qui viennent, se structurer de la base au sommet.

Absence remarquée, celle de Guillaume Soro, qui fait jaser parmi les militants. «Il est libre de prendre la décision qu’il veut. Pour moi, personnellement, la place de Guillaume Soro est au RHDP,soutient un militant.C’est un fils de la Côte d’Ivoire, il a participé à ce que la paix revienne en Côte d’Ivoire, la cohésion, la tolérance. Sa place est au RHDP ! Et nous sommes sûrs qu’il reviendra au RHDP.»

Ambiance festive

L’ambiance était celle d’un grand événement, au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Le stade était archi-plein, des tribunes à la pelouse, avec des dizaines de milliers de militants et sympathisants arborant des couleurs verte et orange de la Côte d’Ivoire.

Le pouvoir a mis le paquet en communication pour ce premier congrès du RHDP : produits dérivés, pancartes, affiches, tee-shirts et pagnes à l’effigie du président Alassane Ouattara, et bien sûr de Félix Houphouët-Boigny, le père fondateur de la nation, dont le RHDP se dit l’héritier.

Elu en 2010, puis réélu en 2015, Alassane Ouattara terminera en 2020 son deuxième mandat. La Constitution, adoptée en 2016, n’autorise pas un troisième mandat, mais il existe une incertitude juridique sur l’application de cette disposition.

RFI

 

PARTAGER