Violences poste-électorales en Guinée: arrêté il y a un peu plus d’un an, un vieux meurt en prison sans procès

Une ambulance à Dar-salam pour récupérer un corps sans vie d'un jeune
Une ambulance à Dar-salam pour récupérer un corps sans vie d'un jeune

Des sources sûres nous apprennent qu’un vieil homme arrêté lors des violences poste-électorales qui ont endeuillé Kalinko dans la préfecture de Dinguiraye au lendemain des élections communales du 4 février 2018 est décédé sans procès à la prison civile de Faranah ce mardi 9 avril 2019.

Interrogé dans l’émission Africa 2015 de Nostalgie Guinée, Amadou Diallo neveu du défunt a dit que son oncle du nom d’Abdoulaye Diallo âgé de 68 ans était malade depuis quelques temps. “La famille et les avocats avaient sollicité en vain, une liberté provisoire pour lui afin qu’il puisse se soigner.Malheureusement, il a rendu l’âme ce mardi 9 avril à la prison civile de Faranah. Il faisait partie de la soixantaine de personnes arrêtées au mois de février 2018 à Kalinko dans la préfecture de Dinguiraye et transférées à Dinguiraye. C’est triste”, a-t-il indiqué.

Un autre détenu âgé de 77 ans du nom de Alpha Oumar Bagou Bah gravement malade aurait quant à lui bénéficié récemment une liberté provisoire.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942