Violences meurtrières à Nzérékoré : le FNDC accuse Bantama Sow et Damaro Camara

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Au terme d’une rencontre à son siège ce vendredi 14 juin 2019, la coordination nationale du front national pour la défense de la constitution(FNDC) à fait le bilan des violents affrontements entre opposants à un troisième mandat en Guinée et forces de l’ordre appuyées par des partisans du régime Alpha ce jeudi 13 juin 2019 dans la commune urbaine de Nzérékoré.

Le FNDC tient pour responsables de ces violences, le ministre Bantama Sow, le député Amadou Damaro Camara, le préfet, le gouverneur et le maire de Nzérékoré.

d’un mort, 28 blessés dont 7 graves et 2 dans le coma. Également, le FNDC annonce 38 arrestations dans ses rangs et plusieurs magasins et boutiques vandalisés, a appris un journaliste de Guineematin.com qui était au siège de la PCUD.

A LIRE =>  Le Guinée célèbre la fête de l’Aid el fitr ce dimanche 24 mai

“Le préfet et le maire de N’zérékoré avaient juré de réprimer cette manifestation des militants de la démocratie. Et, cette décision de répression prise par les autorités de N’zérékoré est l’exécution de l’appel lancé par le député Amadou Damaro Camara et le ministre Bantama Sow de traquer tous les membres du front national pour la défense de la constitution jusqu’à leur dernier retranchement. Malgré le caractère républicain de la démarche des membres du FNDC de Nzérékoré, la police et la gendarmerie aux ordres de monsieur Alpha Condé président de la république de Guinée et des autorités locales de N’zérékoré ont brutalisé, violenté et arrêté. Pour l’heure, on dénombre un mort, 38 arrestations, 28 blessés dont 7 graves et 2 dans le coma”, indique-t-on dans un communiqué lu par Oumar Sylla “Foniké Menguè”.

A LIRE =>  Labé : 305 cas contacts  du ''diaspo'' de Serima identifiés  et en observation

Et Monsieur Sylla de poursuivre: “La coordination nationale du FNDC regrette et condamne des violences préméditées par des membres du gouvernement en complicité avec les autorités de N’zérékoré. Le FNDC tient pour responsables des conséquences de cette situation: le gouverneur, le préfet et le maire de Nzérékoré, le député Amadou Damaro Camara et le ministre Bantama Sow”.

Par ailleurs, le FNDC demandel aux citoyens d’user de l’article 21 de la constitution pour résister face à toute forme de pression.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x