A LA UNEPolitique

USA: Assises Nationales guinéennes: la violence d’Etat au cœur du débat.

Les blessures sont plus profondes qu’on ne le croyait.

Depuis le 11 Avril 2022, des guinéens se succèdent au parloir des plateformes digitales et des Radios Communautaires synchronisées pour exprimer leurs douleurs, leurs frustrations, leur préoccupation tout en proposant des pistes de solutions. De Washington, DC à Washington Seattle en passant par New York, New Jersey, Connecticut, Boston, Atlanta et Philadelphie, ils ont pris leur temps pour se connecter sur ces réseaux pour répondre à l’appel du CNRD.

S’il est vrai que des milliers de compatriotes n’ont pas voulu participer à ces Assises, force est de reconnaitre que ceux qui ont répondu présents ont livré des messages caustiques, des messages inédits sur les atrocités subies, la souffrance physique et morale vécue, les pertes matérielles, Économiques et humaines enregistrées, le fossé profond et large creusé entre les ethnies, les inégalités sociales créées et entretenues.

QUI EN EST LE PRESUMÉ RESPONSABLE ?

La majorité des intervenants s’accorde sur le fait que l’ETAT GUINEEN est le principal responsable à travers sa Justice malléable à merci, ses Forces de Défense et de Sécurité qui semblent ne rien connaitre de leurs missions régaliennes et de son Administration corrompue et légère.

L’Etat guinéen a failli estime la forte majorité des intervenants. Beaucoup estiment que le Pardon et la réconciliation envisageables c’est entre l’Etat guinéen et son Peuple.

A LIRE =>  La SEG ouvre ses portes au public !

La Guinée forestière dit pleurer l’injustice subie, ses enfants dans les fausses Communes à Womey et Zogota, sa religion et ses temples souillés, son honneur et sa dignité bafoués…

La Moyenne Guinée qui a parlé peu, pleure les brimades, l’exclusion, la haine, l’ethno stratégie et la complicité du sommet de l’Etat contre elle.

La Basse Côte appelle à l’Unité, à la justice pour tous, à la responsabilité de l’Etat mais pleure également l’expropriation de ses terres, les abus d’autorité  et le massacre de Moron dans Forécariah en 1983, au soir du régime du PDG.

La Haute Guinée a aussi peu parlé. Ceux qui ont pris la parole ont sensibilisé sur la nécessité d’être unis. La question Peulhs et Malinkés fut soulevée mais sans succès car la majorité est d’accord qu’à la base, il n’y a aucun problème entre les deux ethnies, ce sont les politiques qui sèment cette confusion ; l’art de diviser pour regner.

Conclusion : Le Colonel Mamady Doumbouya est mis à l’épreuve. Tout le monde compte ici sur son serment d’officier, son engagement citoyen et sa probité morale. Il constitue un grand espoir pour éradiquer le mal guinéen… Mal guinéen caractérisé par la démagogie, le mensonge, la délation, la corruption, l’ethnocentrisme au sommet même de l’Etat…la « branche pourrie des Palais » fut évoquée avec modération. Ici on parle de l’entourage qui aurait fait échouer tous les précédents locataires de Sekoutouréyah. Le légionnaire français de Kankan va- t-il échapper à la règles ???? Wait and see.

A LIRE =>  Siguirini: accusé de protéger des mossis, le sous-préfet lieutenant Lamine Sangaré, limogé 

Les Assises Nationales prendront fin aux USA le 23 Avril prochain à Washington, DC sous la conduite du Conseil des guinéens de l’Étranger avec l’appui de la diplomatie guinéenne à Washington et á New York.

 

Depuis New York. Mamadou Baldet pour Aminata.Com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »