A LA UNEPublireportage

UBA enregistre une croissance des revenus de 33% en glissement annuel et annonce un dividende intérimaire de 20 000 par action

UBA

La principale institution financière d’Afrique, United Bank for Africa (UBA) Plc, a annoncé ses résultats financiers semestriels audités pour le semestre clos le 30 juin 2021, montrant une croissance impressionnante dans toutes les principales lignes de revenus et indicateurs de performance.

L’institution financière panafricaine a enregistré une croissance de 33,4% de son bénéfice avant impôts qui est passé à 76,2 milliards de nairas (185,5 millions de dollars) en juin 2021, contre 57,1 milliards de nairas (139,1 millions de dollars) enregistré au cours de la même période de 2020, se traduisant par un rendement annualisé des capitaux propres moyens de 17,5% contre 14,4%  une année auparavant.

Cette prouesse a été atteinte malgré l’environnement commercial et économique difficile qui a été occasionné par la lenteur des activités suite au confinement mondial lié à la pandémie de Covid-19.

Les résultats enregistrés auprès de la Bourse nigériane ont montré que le profit après impôts du Groupe s’élevait à 147,5 millions de dollars, soit une augmentation significative de 36,3 % par rapport aux 108,2 millions de dollars enregistrés au premier semestre 2020, tandis que le résultat brut est passé à 769,6 millions de dollars contre 732,0 millions de dollars au mois de juin 2020 soit une croissance de 5%.

Au 30 juin 2021, l’actif total du Groupe a franchi la barre des 19,5 milliards de dollars pour atteindre 20,2 milliards de dollars contre 18,7 milliards à la fin de l’exercice 2020. Les dépôts des clients ont également franchi la barre des 14,6 milliards de dollars, augmentant de 7,4 % pour atteindre 14,8 milliards de dollars au cours de la période considérée, contre 13,8 milliards de dollars en décembre 2020.

Les fonds propres du Groupe sont restés solides se chiffrant à 1,83 milliard de dollars contre 1,76 milliard de dollars en décembre 2020, reflétant sa forte capacité de génération de capital interne. Conformément à la culture de la banque consistant à verser à la fois un dividende intérimaire et final en espèces, le Conseil d’administration d’UBA Plc a déclaré un dividende intérimaire de 20 kobo par action pour chaque action ordinaire de 50 kobo détenue par ses actionnaires.

Le directeur général du groupe UBA, M. Kennedy Uzoka, s’est félicité de la performance de la banque au premier semestre de l’année, en déclarant : « Ce premier semestre a été solide pour nous, car la reprise économique mondiale a dépassé les attentes, créant un effet positif sur la confiance des consommateurs et des entreprises, l’épargne et les activités d’investissement. Nous avons constaté que cela avait un impact positif sur notre entreprise, alors que nous continuions à tirer parti de nos principaux leviers stratégiques – les personnes, les processus et la technologie, et notre philosophie du client d’abord, pour révolutionner l’expérience client chez UBA. »

A LIRE =>  Opinion : Vers la nouvelle République : le CNRD au four et au moulin (Par Habib Thiam)

Il a ajouté que l’investissement de la banque dans le reste de l’Afrique (excl. Nigeria) continue de donner de bons résultats pour le groupe. Selon lui « les avantages de la diversification panafricaine des activités du Groupe sont une fois de plus évidents, avec une croissance des bénéfices bruts et des revenus d’intérêts de 5,1 % et 8,3%  respectivement, malgré l’environnement de faible rendement de notre plus grand marché, le Nigeria. Nous réalisons des progrès remarquables dans notre stratégie qui positionne progressivement UBA comme la banque de choix sur le continent, grâce à notre accent sur l’innovation technologique et la meilleure expérience client. »

Poursuivant, le DG du groupe a souligné que la banque reconnaît les effets de grande envergure de la pandémie sur les entreprises du monde entier et reste concentrée sur sa promesse de toujours fournir à nos clients les meilleures expériences bancaires possibles. « Notre performance H12021 reflète nos efforts progressifs pour tirer parti de la forte dynamique avec laquelle nous avons commencé l’année. En tant qu’organisation axée sur les objectifs, nous restons déterminés dans notre quête d’une croissance soutenue de l’acquisition de clients, des volumes de transactions et du bilan, alors que nous consolidons notre position sur le marché comme « Africa’s Global Bank » dans les années à venir, améliorant ainsi les moyens de subsistance à travers le continent »,  a fait observer Uzoka.

Le directeur financier du groupe UBA, Ugo Nwaghodoh, a pour sa part noté que l’objectif de la banque est d’améliorer sensiblement la qualité des bénéfices tout en maintenant un levier d’exploitation positif ainsi qu’une qualité d’actifs de premier ordre. « Le Groupe a enregistré un RoAE de 17,5% (contre 14,4% au S1 2020) et un NIM de 5,8% (contre 5,4% au H12020) alors que nous avons joué avec diligence dans l’environnement de rendement volatil pour le meilleur rendement de nos actifs productifs d’intérêts. La position de capital est restée solide, avec des ratios de solvabilité et de liquidité de 24,9 % (22,4 % au premier semestre 2020) et 58,3 % (58,2 % au premier semestre 2020). , suffisamment solide pour soutenir nos ambitions de croissance », a-t-il déclaré. 

Le GCFO a souligné que même si l’environnement opérationnel reste largement incertain et volatil, malgré une amélioration marquée du stress macroéconomique induit par Covid-19, UBA continuera à renforcer sa résilience grâce à son modèle d’entreprise géographiquement diversifié pour soutenir la croissance des bénéfices bruts du Groupe. 

« Nous restons attachés à nos objectifs respectifs de croissance du RoAE et des dépôts de 18% et 15% pour l’exercice 2021, alors que nous continuons d’investir dans des opportunités de croissance dans nos zones d’opération, tout en gérant prudemment le capital et le bilan », a déclaré Nwaghodoh. 

United Bank for Africa Plc est une institution financière panafricaine de premier plan, offrant des services bancaires à plus de vingt-cinq millions de clients, dans plus de 1 000 bureaux d’affaires et points de contact client, dans 20 pays africains. Avec une présence aux États-Unis d’Amérique, au Royaume-Uni et en France, UBA connecte les personnes et les entreprises à travers l’Afrique par le biais de la vente au détail ; banque commerciale et d’entreprise; paiements et envois de fonds transfrontaliers innovants ; financement du commerce et services bancaires auxiliaires.

A LIRE =>  An 63 de l'indépendance nationale de la Guinée (La fête en images )
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks