orange guinee guicopres uba guinee votre
Lamarana Bailo mère de Moussa Barry tué par balle par les forces de l'ordre est inconsolable
Lamarana Bailo mère de Moussa Barry tué par balle par les forces de l'ordre est inconsolable

Tué par les forces de l’ordre, la mère de Mamadou Moussa Barry s’en remet à la justice divine

Convaincus qu’il n’y a pas de justice transparente en Guinée, les parents biologiques de Mamadou Moussa Barry, forgeron, tué dans la nuit qui précède l’acte 3 de la résistance active contre la modification de la Constitution, s’en remet à la justice de Dieu.

C’est sous des émotions que nous nous sommes rendus ce mercredi chez la famille de la victime qui aurait été torturée et exigée à des travaux forcés à avant d’être abattu par des hommes en tenus.

Face à cette émotion, le père de Mamadou est sous choc. A sa place c’est le grand frère du qui s’est prêté à nos questions. Il a raconté les circonstances sur lesquelles le fils de son jeune frère à rendu l’âme. Se réfèrent aux explications des témoins, M. Ibrahima Barry nous a précisé que le jeune a retardé au travail ce jour-là parce qu’il attendait le retour du courant comme il a l’habitude de le faire quand son père veut quitter tôt l’atelier. Mamadou attend souvent, c’est lorsque le courant revient qu’il rentre à la maison. Contrairement aux autres jours, le courant a beaucoup retardé.

« En revenant, il est tombé sur les policiers qui étaient déjà postés au quartier Bantounka à Cosa pour la sécurisation de la manifestation du FNDC qui était prévue hier mardi. Arrivée à cet endroit, les forces de l’ordre lui ont demandé d’enlever les barricades sur la route, le jeune a dit, je ne peux pas enlever parce que ce n’est moi qui les ait mise. C’est ainsi qu’ils l’ont attrapé, ils l’ont frappé et l’obligé à enlever ce qui était sur la route. Ils l’ont fait enlever même les pneus brulés. Après cela, ils l’ont frappé encore avec leurs fusils, comme cela ne les suffisait pas, ils l’ont tiré une balle au ventre. Malgré ça, le jeune a tenté de s’enfuir, ils l’ont poursuivi et ils l’ont frappé avec des coups jusqu’à ce qu’il a rendu l’âme ».

Mamadou Moussa Barry, fils ainé de sa famille, sa mère Lamarana Bailo reste inconsolable. « Ils ont torturé mon fils avant de lui tirer dessus. Comme je sais que je n’ai pas où me plaindre, je laisse pour moi à Dieu mais je ne pardonne pas à ceux qui ont tué mon fils. Mamadou ne m’a jamais désobéi », explique avec des larmes aux sa mère Mme Barry.

En Guinée, nombreux sont citoyens qui accusent les forces de l’ordre d’être à la base des tueries lors des manifestations politiques. Pour d’autres, certains citoyens sont souvent victimes des exactions de la part des forces de défense et de sécurité.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »