Troisième mandat est un poison mortel pour Alpha Condé, selon l’ONG AGUT

Fodé Diakité, président de l'Association guinéenne pour l'unité et la transparence (AGUT)
Fodé Diakité, président de l'Association guinéenne pour l'unité et la transparence (AGUT)

L’Association guinéenne pour l’unité et la transparence (AGUT)déplore l’arrestation arbitraire des jeunes manifestants contre le 3e mandat et l’adoption d’une nouvelle constitution. Et exige la libération immédiate des prisonniers politiques (Kindia, Kankan, Conakry et sur toute l’étendue du territoire national). L’AGUT dénonce du fait régime impose un contrat social (constitution) à ses concitoyens. Pourtant 86% de la population guinéenne est opposé au 3e mandat et une nouvelle constitution mais le gouvernement procède à des manipulations et achats de conscience à coup de billets de banque. Le pouvoir en place encourage et entretient les partisans d’un troisième mandat et l’adoption d’une nouvelle constitution mais de l’autre côté, réprime toute manifestation opposée au projet suicidaire. Pour nous, M. Alpha Condé doit savoir que le peuple de Guinée à l’intérieur comme à l’extérieur n’acceptera jamais de briguer un troisième mandat ni une nouvelle constitution.

Monsieur le président pour vous convaincre que vous défendez un projet suicidaire contraire à la volonté populaire permettez nous de vous poser une importante question.
D’après vos supporters vous êtes démocrate, intellectuel et patriote alors si cela est vrai qu’est-ce que vous voulez pour la Guinée ?

Vous savez parfaitement que votre intention d’être réélu pour un troisième mandat comporte tout type de dangers incalculables pour la fragile stabilité dans notre très cher pays. L’AGUT ne souhaiterait point que son pays soit en flamme à cause de l’ antipatriotisme promu par un clan de lobby. Et nous prendrons toutes les mesures légales et pacifiques pour barrer la route à tous ces ennemis de la Guinée.

La Guinée c’est le bien commun de tous les Guinéens et Guinéennes.

Monsieur le président à l’instar de l’ ancien président du Burkina Faso Blaise Compaoré nous vous invitons à éviter le sort de ce dernier. S’éterniser au pouvoir ne fera que déshonorer votre image et votre dignité.

Si vous voulez sortir par la petite porte ou par la grande porte en rentrant dans l’histoire comme Mandela ne ratez pas cette unique chance. Servez-vous de récente mésaventureen Afrique de BLAISE Compaoré, Omar El-Béchir, … soyez sage et n’oubliez pas il y a un peuple suprême déterminé devant vous et ce n’est ne pas votre argument de la force, ni votre système de division ni votre système d’achat de conscience qui l’arrêter. Pourquoi ne pas faire plus simple plus pacifique plus honorable en facilitant une alternance ?

Absolument rien n’empêchera ce peuple suprême de barrer la route à vous et votre clan. Dans une de vos interview vous avez affirmé : “les guerres on les fait pourquoi, parce que si il n’y pas de démocratie, lorsque vous êtes un opposant que vous luttez pour la démocratie et que le gouvernement fraude pour se maintenir au pouvoir qu’est-ce vous faites *vous recouvrer aux armes*” Curieusement en tant que chef d’Etat vous vous retrouvez dans le même rond point pour vous maintenir au pouvoir.

Monsieur le Président, vous vous imposez depuis quelques années pour médiateur attitré dans les crises qui paralysent la région. Oui vous vous imposez car tous les facteurs des crises dans ces pays sont présent dans votre pays. En Gambie, en janvier 2017, vous étiez très actif à convaincre Yaya Djammeh de quitter le pouvoir. Vous avez utilisé toutes les astuces démocratiques, patriotiques pour le bien de la Gambie pour amener Djammeh à renoncer à la plus haute instance fonction du pays. Alors pourquoi vous n’appliquez pas ces mêmes conseils dans votre pays pour le bonheur de votre peuple, pour votre bonheur ainsi que le bonheur et l’avenir du RPG ? Détestez-vous votre peuple et le RPG au point de l’imposer un projet suicidaire et aux conséquences fâcheuses ?

Autre fait qui a étonné tout le monde. C’est en Côte d’Ivoire lors d’une visite officielle de trois jours dans ce pays, vous n’avez pas hésité à prodiguer de conseils à votre homologue. Vous avez suggéré à Alassane Dramane Ouattara d’assouplir les mesures restrictives contre ses opposants. Vous l’avez notamment conseillé d’autoriser ses opposants à manifester. Etes-vous amnésique au point de ne pas vous rendre compte que votre régime autoritaire interdit les manifestations depuis bientôt un an ? Etes-vous atteint de l’Alzheimer pour oublier que depuis votre arrivée au pouvoir, il y a eu 104 manifestants tués par les forces de l’ordre sans qu’une enquête n’élucide un seul auteur ? Comment pouvez-vous conseiller à vos voisins alors que votre maison est en plein feu ? Vous avez certainement de bonnes idées mais vous n’aimez pas le bonheur de votre peuple.

Nous le peuple ont vous dit Non à la guerre, non à la haine et non à la violence. Malgré que vous voudriez vous maintenir au pouvoir à n’importe quel prix.

Nous nous adressons aux Guinéens afin que nous unissons nos forces pour restaurer la paix et la quiétude sociale et économique car nous sommes plongés dans une guerre froide et morale instiguée par la mauvaise gouvernance, des abus de pouvoirs et l’autoritarisme de l’administration d’Alpha Condé.

C’est pour cette raison, l’Association guinéenne pour l’unité et la transparence (AGUT) appelle tout le peuple à exiger le départ d’Alpha Condé du pouvoir. Le Président de la République a violé toutes les valeurs démocratiques de notre pays, exigeons sa démission sur les réseaux, sur le terrain, dans les médias, … Aujourd’hui, la question ne devrait plus être d’un troisième mandat mais son départ du pouvoir pour éviter le chaos dans notre pays.

Merci à toutes et tous.
Vive la Guinée
Vive la paix.

Fodé Diakité

Président de AGUT