A LA UNEPolitique

Transition en Guinée, résumé de la journée du Mercredi, 03 novembre 2021

Dans la journée d’aujourd’hui, les dernières nominations effectuées par le président Mamadi Doumbouya étaient dans tous les débats. Si Le nouveau ministre de la jeunesse et des sports Lansana Bea Diallo semble faire l’unanimité dans les organisations de jeunesse, ce n’est pas le cas de la nouvelle garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme, Me Fatoumata Yari Soumah, dans le milieu judiciaire. Au sein du barreau de Guinée par exemple, beaucoup ont mis en doute ses compétences et sa capacité a assumer les charges liées à ce département stratégique.

Me Fatoumata Yari Soumah a été installée dans ses fonctions aujourd’hui, en présence de plusieurs membres du gouvernement, des responsables du CNRD et des cadres de son département.

Le ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Alpha Boubacar Barry a visité quelques établissements d’enseignement technique de Conakry. Il s’agit entre autres, du Centre de formation professionnelle de Donka, celui de Ratoma, l’école nationale des postes et télécommunications de Kipé. Il a constaté l’état de dégradation très poussée des infrastructures à plusieurs niveaux et s’est engagé à travailler pour y remédier.

Le RPG Arc-en-ciel a organisé ce mercredi, 03 novembre à son siège, à Gbessia, un point de presse sous le thème : « journée de déclaration du forum national pour la libération du Pr Alpha Condé », l’objectif était de parler de la libération du président Alpha Condé, mais les débats ont touché beaucoup d’autres questions, notamment celle liée à la succession à la tête du parti et même le gèle des comptes bancaires des dignitaires du régime déchu. Amadou Damaro Camara, El Bah Ousmane, Albert Damantang Camara, Claude Kory Kondiano, Domani Doré… étaient présents, mais l’ancien premier ministre Ibrahima Kassory Fofana et plusieurs autres cadres étaient absents.

A LIRE =>  Guinée: le tout puissant Aboubacar Fabou Camara ancien patron de la DPJ mis aux arrêts

À noter qu’un journaliste de la presse privée du nom de Mohamed Camara a été agressé sur place, pour avoir posé une question liée à la succession à la tête du parti.

Cheick ALIOUNE

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »