Comme  partout dans  les  limites  territoriales  guinéennes, la  subvention  communale  de  Tougué est  arrivée  depuis  quelques jours  dans  les  caisses  de  la  préfecture  mais faute  d’un  ordonnateur le  gouverneur  de  région  a  pris  la  décision  de  la  suspendre  en  attendant  une  normalisation de  la  situation.

Il  souviendra  aux lecteurs  que Mamadou Sacko  Barry  empêtré  dans  un détournement  était  aux  mains  de  la  justice  qui  a  statué  sur  son  sort  en  le  condamnant  à  trois  ans  de  prison  ferme mais  depuis  la  délégation  spéciale  fonctionne  sans  tête. Sur  la  question  des  causes de  cette  suspension  de  subvention  Mr  Sadou  Keita  ne  s’est  pas  défilé ,il  justifie  sa  décision par  le  fait qu’il  ne  peut mettre  la subvention  aux  mains  d’un  tiers  qui  n’a  pas  mandat expresse de  le  faire  au  compte  de  la  collectivité  et  sur  des  bases  qui  respectent  les  lois  du  pays.

Dans  les  rangs  du  parti  dont  est  originaire Mr  Sako  Barry notamment  l’UFDG la  décision  du  gouverneur  de  région  est  saluée. L’honorable  Cellou  Baldé qui  était  le  principal  émissaire  de  Cellou  Dalein  Diallo le  leader  dans  la  crise  de  Tougué trouve  salutaire  la  résolution  de  Mr  Keita et  estime  qu’il revient  à son  parti  d’afficher  de  la  promptitude  dans  le  remplacement de  l’ancien  président  de  la  délégation  spéciale  de  Tougué.

L’élu  de  Labé  a  aussi  fait  un  clin  d’œil aux  administrateurs qui  lorgnent sur la subvention ,précisant  qu’elle  est  arrivée  dans  les  caisses  de  la  préfecture  avec  la  mention  que  tous  les  citoyens  sont  informés et  veillent  au  grain car  pour lui habituellement  25% de  ce  montant  prend  une  direction nébuleuse  avec  des  gouverneurs, préfets  et  secrétaires  généraux  qui  l’émiettent ramenant  même  parfois  une  large  part  à  la  hiérarchie  au  département  de  tutelle.

Une  mission  de  l’UFDG à  Tougué  est  imminente a  conclu  le  député  pour résorber  la  crise  et  ramener  les choses  à  la  normale.

                                                                                                                              Ousmane  K. Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here