Accueil A LA UNE Technologie : l’UGDD finance la formation des jeunes en informatique

Technologie : l’UGDD finance la formation des jeunes en informatique

L’entreprise Frère, Fraternité et Fidélité (FRADEL), sous le financement du l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (l’UGDD) forme une quarantaine de jeunes en technologie. Le lancement officiel a été fait samedi 11 août 2018 dans une école publique de Taouyah, commune de Ratoma.
Durant ces vacances, les candidats seront outillés en Windows, Word, Excel, Power point et l’initiation à navigation.  Ce projet a été initié par deux jeunes membres du parti l’UGDD.
Selon l’un d’entre eux, c’est après avoir constaté que généralement, les jeunes c’est après les études qui tentent de se former en informatique. Alors que désormais, l’informatique n’est plus un métier, c’est devenu un outil de travail pour tout le monde dans tous les domaines.
« Les logiciels que nous donnons, c’est les logiciels de base. Il faut de manière incontournable les connaitre avant le marché d’emploi. Il y a l’initiation à Windows,  Word, Excel, power point il y a initiation à navigation internet etc. », a confirmé Cherif Désiré,
Ce projet qui a été financé par l’UGDD grâce à son actuel vice-président, Francis Haba. Il a décidé de financer ces jeunes à plus de 30 millions pour lancement de cette initiative.
«  Nous avons commencé depuis la semaine dernière. On avait prévu de former 24 jeunes mais là, on est pris au coup parce qu’on a fait une formation de 10 groupes trois fois. La demande ne fait qu’augmenter, nous avons finalement décidé de prendre 10 autres personnes pour compléter à 40. La formation, elle est gratuite. Avec le temps, nous avons eu une dizaine des membres du parti qui ont décidé de s’inscrire », a-t-il précisé.
De son côté, le responsable chargé de la formation et des questions électorales, dans leur programme de société ils ont un point qui concerne la formation des jeunes.  « Cette formation qui est initiée dans plusieurs lieux du parti à travers la République, les jeunes de Taouyah on fait ce projet et ils ont demandé au parti de le financer. Nous avons pu apporter le financement qu’on a pu. Puisse que étant parti politique, nous ne sommes pas en mesure de les livrer des attestations, nous avons appelé l’entreprise FRADEL, qui va suivre la formation  et qui enfin va offrir les attestations à tous ceux qui valideront ces modules qui sont proposées », a indiqué Paul Haba.
Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com
Tel : (+224) 656 77 52 34
 

1 COMMENTAIRE