Thierno Monénembo, écrivain guinéen
Thierno Monénembo, écrivain guinéen


Thierno Monénembo, écrivain guinéen
Thierno Monénembo, écrivain guinéen

Hier soir lorsque je lisais la longue interview que Thierno Monénembo a accordé au journal français ” Le Point”, quelque chose me chiffonnait tout long de la lecture, plusieurs fois je me suis dit “Quand même, quel gâchis ce Monénembo “!

Parce que Thierno Saidou Diallo, Monénembo, est l’un des plus grands auteurs francophones encore en vie, l’un des auteurs africains les plus lus, et certainement l’intellectuel Guinéen le plus en vue et le plus connu au monde.

Quand arrive la saison des prix littéraires, le nom de ce Guinéen revient chaque fois avec la même insistance, et à chaque fois avec la même fierté pour les Guinéens que nous sommes. Grâce à lui nous avons encore la chance d’avoir un grand auteur, l’un des rares écrivains vivants encore aux programmes scolaires.

Tout cela pour dire que ce gars ne peut pas être l’homme d’un camp, d’un parti, ce n’est pas possible de se jouer aussi petit bras pour un esprit aussi brillant. La place de cet homme n’est pas dans l’infâme arène politique Guinéenne, qu’on se le dise, mais aussi qu’on le lui dise.

Comme des personnalités du type Robert Sara, Monénembo aurait dû être une conscience de ce peuple. Malheureusement, aujourd’hui à cause de prises positions inopportunes et grossièrement politiciennes il en vient à ne même plus être audible quand il parle de sujets aussi élémentaires que l’histoire de la République de Guinée. Il est constamment ramené et même enfermé dans son engagement politique, politicien même, cette politique irrationnelle, avec ses débats hystériques et ses partis ethniques qui font tant de mal à ce pays.

Pourtant nul ne peut contester que Monénembo est un grand Guinéen, un témoin de notre histoire, il en est même partie prenante, à en juger par les œuvres littéraires qu’il y a consacrées.

Il a vécu chaque étape de nos 59 ans de souveraineté nationale. Partant, en tant qu’intellectuel, nous pouvons facilement mesurer tout ce qu’il est en capacité d’apporter à ce pays, en terme d’analyse, de réflexion et de leçons à tirer de cette histoire pour les générations futures , pour son pays , pour sa nation. Ce mec est un monument culturel Guinéen, c’est cela son statut, et le seul qui lui aille vraiment.

Au lieu de cela, il est entrain se salir les mains d’un cambouis politicien sans intérêt, sans projet ni perspective pour la nation, et parfois même dangereux pour sa pérennité.

Thierno Monembo a visiblement renoncé à ce qu’il aurait dû être pour ce pays, son pays qu’il prétend aimer, sans nul doute, mais qu’il aurait pu prouver autrement, à son âge.

Cette nation n’a plus besoin de politiciens à la petite semaine, mais de grandes figures pour la rassembler, d’esprits brillants pour la sortir des griffes de la médiocrité et la conduire vers la lumière. Si cela intéresse Monsieur Monénembo , la place est libre, parce qu’il en a toute la légitimité.

On dit souvent que “Nul n’est prophète en son pays” , mais encore faut-il se comporter en prophète.

Par Kharé Man



PARTAGER