Dans l’ire générale de la population contre la volonté révisionniste du président Alpha Condé, mercredi soir, la prison civile de Pita a connu l’évasion de certains prisonniers.

Si les portes du pénitencier étaient béantes en ce jeudi et que le régisseur et son équipe étaient en faction encore notre rédaction a joint au téléphone le maire de la commune urbaine qui nous a brièvement peint la situation, à l’aune de sa connaissance.

<<Ce que je vous dirai serai bref, il y a eu les prisonniers qui ont déserté après avoir détruit les tôles de la prison par où, ils ont sortis.

A l’heure, où je vous parle les gardiens y sont en ce moment mais nous ne les avons pas entretenu jusqu’à ce que le procureur finisse son travail de prise d’information.>>

Au total 80 personnes seraient pensionnaires de la prison parmi lesquels 40 ont filé à l’anglaise, ceux qui n’ont pas pu étaient physiquement inaptes et ont été confié dans d’autres établissements carceraux.

Ousmane K. Tounkara