Sorya Bangoura de l’UFDG qualifie les proches d’Alpha de ‘’médiocres’’ : « Ils sont devenus des hypocrites, des voleurs, des menteurs avec de… »

« Ma maman est malienne d’origine, elle s’appelle Samaké. J’ai une femme métisse qui s’appelle Gaherdon, j’ai des  enfants ni chocolat, ni noir, ni blanc. J’ai peur pour ce pays », a indiqué à l’assemblée générale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée samedi 18 août 2018 le candidat de l’UFDG dans la commune de Matam au compte des communales du 04 février dernier. Cette inquiétude de Sorya Bangoura est suite à l’excessive de l’ethnocentrisme en Guinée.

Selon lui, le chef de l’Etat a dit qu’il ne peut pas réconcilier les guinéens, c’est depuis ce jour-là que le pays a basculé. Pour lui, Alpha Condé devrait être poursuivit, il ne mérite pas la confiance de la population. Et d’ailleurs malheureusement, poursuit- il, il est rentré par la petite porte pour être président de la république et la preuve, c’est que tous les gens qu’il a approché qui étaient  bon sont devenus des médiocres. « Ils sont devenus des hypocrites, des voleurs, des menteurs avec de l’allumette et de l’essence ».

Le poursuivant, il a reconnu sa crainte pour la Guinée: « nous avons peur et aujourd’hui quand on me parle d’ethno, on me parle d’accord, ce ne t’ai pas un accord non, rappelez-vous très bien, le comité de suivi à son siège, pourquoi ils se sont-ils déplacés pour aller au QG de l’UFDG ? Ça c’est un acte fort, c’est tout simplement parce que nous avons demandé, par la voix d’El hadj Cellou de restituer ce qui a été volé pendant les communales. Ils sont allés nous dire qu’il n’avait pas tout. Alors rendez-nous ce que vous avez et c’est ce qui a été fait ».

Le candidat du parti du chef de file de l’opposition guinéenne a déploré ce que le contentieux électoral du 04 février dernier a causé comme conséquence dans certaines localités. « Nous avons des quartiers où il n’y aura pas de chef de quartier parce qu’ils ont trop volés. On doit poursuivre les gens en Guinée qui s’hasardent à tuer et à assassiner notre démocratie et notre dignité à nous insulter huit et jour à commencer par le chef de l’Etat. C’est dommage ».

Sur la même lancé, il a rappelé que l’ex président de la Côte d’Ivoire Houphouet Boigny est d’origine Ghanaen mais il a été très grand. Même la terre, les plantations, quand il en a eu assez, il a vu ce labeur, il a retourné tout une partie au peuple ivoirien, une partie à ses ouvriers. « Alpha il prend tout, il donne aux turques, aux chinois parce qu’il n’est pas guinéen. Quand quelqu’un de mère malienne  et de père burkinabé vient nous dire par ses agents qu’il a vus sur le terrain qu’il a ce tat. N’est pas guinéen, non c’est ça en réalité. Alors lui il est étranger, moi ma maman est malienne, c’est une insolence, on n’a pas besoin de ça. On a besoin des chefs qui ont des arguments, qui ont une tête pour réfléchir sur des vrais projets de société. Aujourd’hui, soyez rassurer que pour Matam ça sera Sorya ou rien ».

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34