A LA UNEEducation

Situation complète des infrastructures scolaires sur l’ensemble du territoire national

A l’occasion du conseil des ministres de ce jeudi, 18 mars 2022, le Ministre de l’enseignement Pré-Universitaire et de l’alphabétisation a présenté la situation complète des infrastructures scolaires de la République de Guinée, caractérisé par de grandes insuffisances dont entre autres :
⚫ 𝟏𝟎𝟖𝟎 𝐞́𝐜𝐨𝐥𝐞𝐬 𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 𝐡𝐚𝐧𝐠𝐚𝐫 𝐝𝐨𝐧𝐭 𝟏𝟎𝟔𝟔 𝐚𝐮 𝐧𝐢𝐯𝐞𝐚𝐮 𝐩𝐫𝐢𝐦𝐚𝐢𝐫𝐞, 𝐫𝐞́𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐞 𝐬𝐮𝐢𝐭 : 𝐁𝐨𝐤𝐞́ (𝟐𝟖𝟐), 𝐅𝐚𝐫𝐚𝐧𝐚𝐡 (𝟓𝟑), 𝐊𝐚𝐧𝐤𝐚𝐧 (𝟑𝟖𝟕), 𝐊𝐢𝐧𝐝𝐢𝐚 (𝟖𝟏), 𝐋𝐚𝐛𝐞́ (𝟔𝟓), 𝐌𝐚𝐦𝐨𝐮 (𝟑𝟏) 𝐞𝐭 𝐍𝐳𝐞́𝐫𝐞́𝐤𝐨𝐫𝐞́ (𝟏𝟔𝟕) ;
⚫ 𝟐𝟎𝟓𝟖 𝐞́𝐜𝐨𝐥𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐞́𝐭𝐚𝐛𝐥𝐢𝐬𝐬𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐚𝐭𝐫𝐢𝐧𝐞𝐬 ;
⚫ 𝟓𝟕𝟏𝟎 𝐞́𝐜𝐨𝐥𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐞́𝐭𝐚𝐛𝐥𝐢𝐬𝐬𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐩𝐨𝐢𝐧𝐭𝐬 𝐝’𝐞𝐚𝐮 ;
⚫ 𝐃𝐞𝐬 𝐥𝐨𝐜𝐚𝐥𝐢𝐭𝐞́𝐬 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐞́𝐜𝐨𝐥𝐞𝐬 ;
⚫ 𝐃𝐞𝐬 𝐞́𝐜𝐨𝐥𝐞𝐬 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐜𝐥𝐨̂𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐞𝐧 𝐳𝐨𝐧𝐞𝐬 𝐮𝐫𝐛𝐚𝐢𝐧𝐞𝐬 ;
⚫ 𝐃𝐞𝐬 𝐜𝐡𝐚𝐧𝐭𝐢𝐞𝐫𝐬 𝐝𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐬𝐭𝐫𝐮𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝’𝐞́𝐜𝐨𝐥𝐞𝐬 𝐢𝐧𝐚𝐜𝐡𝐞𝐯𝐞́𝐬 𝐝𝐞𝐩𝐮𝐢𝐬 𝐩𝐥𝐮𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐚𝐧𝐧𝐞́𝐞𝐬.
Face à ce constat alarmant, le ministre Guillum Hawing a émis l’ambition de lancer un vaste programme de construction, de rénovation des infrastructures scolaires et d’aménagement de points d’eau et de latrines.
La bonne nouvelle est que le Conseil a accédé à sa requête en approuvant l’ensemble de ses recommandations et a décidé de :
⚫ S’appuyer sur des projets existants dotés de ressources financées par des organismes internationaux. Dans ce contexte, il est demandé au Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire de se rapprocher de ses homologues de l’Enseignement technique, de l’Enseignement Supérieur, du Budget, de l’Économie, de l’Administration du Territoire et de l’ACGP pour faire le point de la situation et proposer un avant-projet de réhabilitation et de construction des nouvelles écoles. Ce document doit être présenté au prochain Conseil des Ministres ;
⚫ Concevoir un plan d’action intégré en s’appuyant sur les projets existants ;
⚫ Faire le point sur les financements disponibles et diversifier les sources de financement (FODEL, et d’autres partenaires) ;
⚫ Étudier la possibilité de lancer un programme pluriannuel qui prévoit la construction de 1000 salles de classe, y compris de logements pour des enseignants et la mobilisation de 1000 enseignants ;
⚫ Impliquer le secteur privé dans la construction des infrastructures scolaires ;
⚫ Définir les modèles standards de construction et d’équipement du système scolaire en lien avec l’ACGP en tenant du modèle AFRICOF ;
⚫ Mettre en exergue la priorité accordée à l’éducation dans le futur plan de relance du gouvernement en cours d’élaboration.
Aissatou
A LIRE =>  Labé_ La cité de Karamoko Alpha à l’heure  des assises 
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »